Prix du lait : situation bloquée

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les industriels et les producteurs laitiers n'ont pas réussi, malgré 12 heures de discussions ininterrompues qui se sont closes vers quatre heures du matin, a se mettre d'accord sur un prix de lait pour le mois de mai. "Aucune nouvelle date pour une rencontre n'est prévue à cette heure", indiquait une source proche des négociateurs, en milieu de journée. Le blocage fait craindre des débordements, de nombreux magasins et des sites industriels ayant déjà été bloqués au cours de la dernière quinzaine. Le pouvoir politique est monté au créneau. Michel Barnier, ministre de l'Agriculture, a convoqué la FNPL (producteurs), la FNIL (Industriels) et la FNCL (coopératives laitières) pour tenter à nouveau de trouver un compromis, en évoquant des aides pour les producteurs, mis en difficulté par le prix du lait payé en avril, à 21 centimes par litre. Les producteurs estiment qu'à moins de 30 centimes, ils vendent leur lait à perte. Les entreprises, de leur côté, souffrent d'une chute des cours mondiaux et de la demande, et voient leurs résultats fondre comme neige au soleil, à un niveau jamais vu précédemment.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA