Prix en hypers et supermarchés : tous les chiffres de la déflation en 2015

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DÉFLATION Selon le panéliste Iri, décembre 2015 versus décembre 2014, l’inflation sur les prix en hypers et supermarchés est de - 0,42 % sur un assortiment constant de produits. Entre décembre 2015 et novembre 2015, l’inflation sur les prix est de - 0,32 %.

Le niveau d’inflation à 1 an s’établit à -0.42% au cours du mois de décembre, selon Iri
Le niveau d’inflation à 1 an s’établit à -0.42% au cours du mois de décembre, selon Iri© anyaberkut - Fotolia

Le niveau d’inflation à 1 an s’établit à -0.42% au cours du mois de décembre 2015, selon Iri. Cette remontée de l’indicateur par rapport à novembre (-0.8%) s’explique principalement par une très légère augmentation des prix des produits festifs (+0.9%) d’une année sur l’autre. Pour de nombreux produits festifs, les prix sont restés quasiment stables par rapport à la même période de l’an dernier. Il en est ainsi des alcools, des vins effervescents, de la saurisserie (notamment les saumons fumés) et des bûches glacées.

A l’inverse, les foies gras frais et les entrées surgelées sont orientées à la hausse (+1.6%) alors que les prix des fruits de mer surgelés et des fruits secs s’envolent (respectivement +9.7% et +7.6%).

Dans le même temps, les produits du quotidien sont en recul de près de 0.8%, soit quasiment au même niveau que le mois précédent.

Inflation à 1 an – Hypers + Supers

Inflation à 1 an HM+SM – Détail par type de marque

Inflation à 1 an – Détail par rayon

Bilan 2015

"En termes de secteurs et rayons, nous pouvons faire le même type de diagnostic (cf. tableau ci-dessous)", écrit Iri.  Le DPH est à nouveau le secteur le plus déflationniste avec des niveaux de baisse de prix très importants encore cette année sur l’entretien du linge, l’hygiène corporelle et les capillaires.

La déflation reste soutenue sur l’ensemble de l’épicerie mais avec d’assez grandes disparités selon les groupes de familles : la baisse des prix dépasse nettement 2% sur le pet-food, le baby-food, la panification et l’aide à la pâtisserie.

De très fortes disparités également, et comme l’an dernier, sur les liquides, avec à nouveau des records de baisse sur les eaux (-2.8%) et sur les bières (-2.0%).

Une situation hétérogène sur les produits frais avec de très fortes diminutions de prix sur les glaces et sur l’ultra-frais cette année. Après 30 mois de guerre des prix, près de 40% des groupes de familles du PGC enregistrent des niveaux de déflation de plus de 4% en cumul sur les 2 ans (entre 2013 et 2015). Ce même taux passe à 60% sur les seules Marques Nation.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA