Marchés

Procter et Unilever lourdement sanctionnés

|

La Commission européenne a infligé le 13 avril une amende de 315,2 M€ à Procter & Gamble et à Unilever, convaincus d'entente avec Henkel sur le marché des lessives en poudre dans huit pays de l'Union (Belgique, France, Allemagne, Grèce, Italie, Portugal, Espagne et Pays-Bas). L'arrangement a duré trois ans, de janvier 2002 à mars 2005, et visait à stabiliser les positions sur le marché et à coordonner les prix, en violation des règles de l'UE. Elle a débuté par la mise en oeuvre d'une initiative, via l'organisation professionnelle qui représente ces entreprises, afin d'améliorer leurs performances écologiques sur les détergents. Henkel, qui a révélé l'existence de ce cartel à la Commission en 2008, a bénéficié d'une immunité totale. P&G devra, en revanche, payer 211,2 M€ et Unilever 104 M€. Néanmoins, ces amendes ont été revues à la baisse de 10%. « En reconnaissant leur participation à l'entente, les entreprises ont permis à la Commission de clôturer rapidement son enquête, et ont ainsi pu bénéficier d'une réduction », explique Joaquin Almunia, vice-président de la Commission, chargé de la politique de concurrence.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter