Marchés

Produits de grande consommation : des ventes tout juste à l'équilibre en mars 2017

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après un léger mieux sur février 2017, les ventes de produits de grande consommation font moins bien en mars et affichent un + 0,1 % en volume et un + 0,7 % en valeur, selon les données mensuelles IRI.   

Avec un chiffre d'affaires en hausse d'un petit 0,6 % et des volumes à + 0,1%, les PGC ne sont toujours pas à la fête en mars 2017
Avec un chiffre d'affaires en hausse d'un petit 0,6 % et des volumes à + 0,1%, les PGC ne sont toujours pas à la fête en mars 2017 © Studio Mike - Fotolia

L'embellie se fait décidément attendre pour les PGC. Selon les données mensuelles IRI, les ventes tous circuits sont tout justes stables en volume (+ 0,1 %) au cours du mois de mars 2017 et en légère progression en valeur (+0,7%). Soit des résultats moins bons que février, qui déjà n'étaient pas à la fête. En cumul à date, la situation est encore moins bonne, avec + 0,4 % en valeur et -0,2 % en volume. Tandis qu'en cumul annuel mobile, le chiffre d'affaires est en légère hausse de 0,6 % et en léger recul de 0,1 %. Rien de glorieux donc.   

Un niveau de croissance équivalent à octobre 2016

 

La folle croissance des bières

Une fois encore, les liquides sont parmi les 4 grands secteurs, celui qui s'en sort le mieux tandis que le DPH reste à la peine alors que le démarrage des opérations beauté est en cours. Dans le détail, à noter toujours et encore la folle croissance des bières "avec une augmentation très sensible de l’activité promotionnelle mais aussi un impact météo très favorable qui viennent renforcer un trend structurel positif", souligne IRI. Le frais non laitier reste sur un bon rythme, tout comme l'épicerie sucrée. Alors que la situation s’aggrave sur le marché des surgelés salés (-6,7%).  

En HM/SM, le levier promotionnel reste très activé, + 1,5 % sur la période contre + 0,3 % en février. Le chiffre d'affaire réalisé sous promotion s'élevant à 14,1 %.  

La promo toujours au rendez-vous

Le chiffre d'affaires tous produits (hors produits saisonniers) en HM/SM se révèle mauvais à -2,4 % sur la période, principalement en raison du décalage du calendrier pascal note IRI. "Hors, pour les chocolats saisonniers, le CA est, comme depuis le début de l’année, seulement en très légère baisse". Impactés par le recul des produits carnés, le frais à poids variables, pourtant habitué à être sur une bonne dynamique, sont eux aussi en difficultés Le non alimentaire reste sur les mêmes tendances négatives que les mois précédents.

Le recul du « bazar+EPCS » (-42 millions en masse) s’explique une nouvelle fois par l’effondrement vs 2016 des ventes de téléviseurs (-56 millions).

Le non-alimentaire dans le rouge

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA