Marchés

Produits de grande consommation : la France désormais parmi les mauvais élèves de l'Europe [Etude]

|

Selon la nouvelle étude IRI Topline report, les produits de grande consommation affichent en France une faible croissance sur le 1er semestre 2016 de 0,1 % en valeur, en deça de la moyenne européenne à + 0,3 % 

Avec une croissance de seulement 0,1 % en valeur sur le 1er semestre 2016, la France fait moins bien que la moyenne européenne.
Avec une croissance de seulement 0,1 % en valeur sur le 1er semestre 2016, la France fait moins bien que la moyenne européenne. © freshidea

La fin progressive de l'exception française ! Selon la dernière étude IRI Topline Report, le marché français des produits de grande consommation affiche une très faible croissance de 0,1 % en valeur, en dessous de la moyenne européenne à + 0,3% Après être rentrée dans la moyenne européenne en 2015, la France fait désormais moins bien que les voisins européens et ne devance que deux pays en difficulté (le Royaume-Uni et la Grèce). Et ce alors qu'entre 2012 et 2014, le pays, malgré une croissance faible, était toujours au dessus. En cause : la mauvaise météo du printemps, la guerre des prix et la pression promo qui est en augmentation de 8,5 % sur les six premiers mois de 2016. 

Volume en berne

Un constat qui vaut autant en valeur qu'en volume puisque la France est en recul de 0,8 % en volume contre - 0,3 % pour la moyenne européenne. 

 

Les autres enseignements à retenir

< Au global, les performances des PGC au niveau européen tournent au ralenti tant en valeur qu'en volume.  

< Les résultats de la Grèce et du Royaume-Uni ont diminué et ces deux pays sont dans une situation plus mauvaise que l'an dernier, aux prises avec le développement agressif des hard discounters

< Tout comme au Royaume-Uni et en Grèce, la guerre des prix reste un sujet brulant en France mais la baisse des prix ne soutient pas les volumes.

< L'Allemagne, l'Espagne et l'Italie sont les seuls pays où les ventes de PGC restent positives, en valeur comme en volume mais à un niveau inférieur à 2015.

< Les prix dans l'alimentaire sont stables dans la plupart des pays. Aux Pays-Bas et en Grèce, l'inflation a un impact sur les ventes volumes

< Les prix sur le DPH ont baissé dans tous les pays (sauf en Grèce) soutenant l'activité volume uniquement aux Pays-Bas, en Espagne et en Allemagne. 

< Les MDD reprennent du terrain en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Italie grâce aux MDD premium alors qu'en France, les chiffres sont toujours à la baisse (-0,6 point de part de marché). 

< La plupart des pays, en particulier les deux leader, le Royaume-Uni et l'Italie enregistrent une légère baisse de l'activité promotionnelle. 

 


 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter