Produits de grande consommation : quels sont les pays d'Europe les plus dynamiques sur le 3e trimestre 2014?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon Nielsen, les ventes de produits de grande consommation ont enregistré en Europe une croissance de 2 % au troisième trimestre 2014 versus la même période de l'année précédent, portée par la progression des volumes (+ 0,3 %) et par la hausse des prix (+ 1,7 %). Un faible niveau d'inflation, le plus bas depuis la fin 2010 (+1,5 % à l'époque).  

Parmi les 21 pays étudiés, c'est la Turquie qui affiche la plus forte croissance de son chiffre d'affaires (+ 13,4 %) sur le 3ème trimestre 2014.
Parmi les 21 pays étudiés, c'est la Turquie qui affiche la plus forte croissance de son chiffre d'affaires (+ 13,4 %) sur le 3ème trimestre 2014. © Peter Atkins – Fotolia

"A travers la région, l’augmentation annuelle des prix payés pour les produits de tous les jours – qui résulte de l’inflation des items et des arbitrages des consommateurs entre les différents niveaux de gammes – est passée sous la barre des +2% pour la première fois depuis 2010. La baisse est notamment due aux prix observés en Europe de l’Ouest ces derniers mois. Notamment en France, Italie et Espagne où les consommateurs ont pu bénéficier d’effet prix favorable", commente Jean-Jacques Vandenheede, Directeur des Insights Distribution pour Nielsen en Europe.

 

Parmi les 21 pays étudiés, c'est la Turquie qui affiche la plus forte croissance de son chiffre d'affaires (+ 13,4 %), suivie par la Hongrie (+4,4 %) et par la Norvège (+4,3 %).

En queue de peloton, la Finlande qui enregistre une chute de 3,2 % en valeur, devant le Portugal (-2,4 %) et le Royaume-Uni (-1,8%). La France voit son chiffre d'affaires progresser légèrement de 0,6 %.

Du côté des volumes, la palme du dynamisme revient à la Hongrie (+3,7%) et la Norvège (+2,6 %) tandis que la Finlande et l'Autriche subissent la plus forte chute, respectivement de - 5 % et -3,5%. "12 des pays étudiés ont subi un recul des volumes", souligne Nielsen. 

 

 

 

Et Jean-Jacques Vandenheede de conclure : "Les distributeurs peuvent se réjouir devant une hausse record des volumes depuis 2011 – en excluant la hausse atypique due à Pâques observée au 1er semestre. En outre, les ventes volume de PGC ont tendance à augmenter avec quelques trimestres de décalage après une baisse des prix… De quoi se montrer optimiste pour début 2015 – au moins en termes de volumes".

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA