La base innovation produits de LSA

Catégorie

Marque

Chips Brésil saveur salsa de Janeiro Vico

Fabricant : Vico

Gamme de produits : Vico chips

publié le 24/05/2014 à 17h19

Description du produit :

Les chips Brésil saveur salsa de Janeiro Vico sont préparées à l’ancienne, sans colorant artificiel, sans conservateur, avec des pommes de terre d’origine française. Elles sont dorées dans une huile 100% tournesol.

Les chips Brésil saveur salsa de Janeiro Vico sont conditionnées dans des paquets de 200g.

 

dates clés

1955 : Création de l’entreprise Vico.
1965 : lancement des chips Vico.
1969 : lancement de la purée Vico.
1981 : lancement du premier spot publicitaire avec le slogan : TV : « Le roi de la pomme de terre, c’est Vico! ».
1982 : lancement des Apérifruits.
1988 : lancement de Crousti Pom et de la gamme « croûtons gourmands ».
1998 : fusion de Vico avec le groupe allemand Intersnack.
2003 : lancement des chips extra craquantes.
2005 : lancement des chips légères Vico.
2007 : fusion entre Vico SA et Lorenz Snack World pour créer Intersnack France.
2014 : lancement des chips Brésil saveur salsa de Janeiro.
 

présentation de la marque

Créée en 1955, Vico est une entreprise française spécialisée dans la production de chips et de purée déshydratée. Ses premières chips voient le jour en 1965. Quatre ans plus tard, Vico lance sa première purée.

En 1982, elle lance la gamme Apérifruits : mélanges de noix croquantes et de fruits. Six ans plus tard, la gamme « croûtons gourmands » débarque sur le marché.

La première génération de chips ondulées voit le jour début 1990 avec les « Super Chips ».

En 1998, le groupe allemand Intersnack rachète Vico. Cinq ans plus tard, la marque lance des chips extra craquantes puis des chips légères, en 2005.

A l’occasion de la coupe du monde 2014, Vico lance, en édition limitée, deux nouvelles saveurs spéciales Brésil : grill de Rio et salsa de Janeiro.

caractéristiques

Numéro 2 des produits salés d’apéritif, Intersnack France réalise un chiffre d’affaires d’environ 250 millions d’euros, en 2012.