La base innovation produits de LSA

Catégorie

Marque

Duo Crêpes Lagrange

Fabricant : LAGRANGE

Gamme de produits : Chandeleur, Saint-Valentin

publié le 14/12/2012 à 16h11

Description du produit :

Le Duo Crêpes est une crêpière proposée par Lagrange. Son originalité réside, comme l’indique son nom, dans ses deux plaques amovibles et interchangeables qui permettent de réaliser à la fois, une grande crêpe et 7 mini-crêpes sucrées ou salées. Le revêtement anti adhésif de ces plaques permet de cuire sans attacher et de les nettoyer en toute rapidité.

 

Le Duo Crêpes de Lagrange est également dotée d’un thermostat réglable pour ajuster la température, permettant une cuisson au goût de chacun. Elle est accompagnée de sept mini spatules, d’une grande spatule, d’une louche doseuse, d’un répartiteur pour étaler la pâte et d’un support à spatule.

Le Duo Crêpes de Lagrange est proposée au prix de 105 euros.

dates clés

1955 : Création de la fonderie d’aluminium par René Lagrange, qui deviendra plus tard Lagrange.

1980 : Création de la marque « Qui va bien »

Lancement  du four à raclette "Qui va bien".

1982 : Lancement de la crêpière "Qui va bien".

1983 : Lancement de l'appareil à hot dog "Qui va bien".

1989 : Retraite de René Lagrange.

Changement de la marque "Qui va bien" par « Lagrange ».

2012 : Lancement de la gamme Chandeleur, Saint-Valentin : Tarti Gaufres, Duo de crêpes et Raclette 2 Transparence.

présentation de la marque

En 1955, René Lagrange crée sa fonderie d’aluminium près de Lyon. Il se spécialise d’abord dans la fabrication de pièces destinées à l’industrie avant de diversifier ses offres avec le lancement du premier gaufrier électrique.

Au fil des années, Lagrange élargit son éventail en proposant la gamme « Qui va bien » incluant des fours à raclette, des crêpières et des appareils à Hot Dog dès 1980.

En 1989, Lagrange abandonne sa marque emblématique « Qui va bien » pour distribuer ses produits sous son propre nom, et se spécialiser dans le petit électroménager haut de gamme.

caractéristiques

Sous la tutelle de René Lagrange et de ses deux fils Charles et Philippe, respectivement directeur général et président, Lagrange réussit à développer plusieurs créneaux de l’électroménager.

 

En 2010, l’entreprise réalise un chiffre d’affaires de 13.5 millions d’euros, enregistrant une croissance de 15% par rapport à l’exercice précédent. L’année suivante, l’entreprise emploie une cinquantaine de salariés et réalise 40% de sa production de son usine de Vourles, au sud de Lyon.

Par ailleurs, Lagrange est agressivement concurrencé par Seb, qui propose des produits aussi innovants qu’elle, mais relativement moins cher. Pour faire face, la PME familiale de René Lagrange mise sur la tendance ‘fait maison’ et le design, grâce à ses designers en interne.

 

Cette stratégie lui permet de doubler ses résultats en quatre ans. Le prestigieux habillage de ses produits permet l'accroissement de sa position d’industriel haut de gamme sur le marché du petit électroménager.