La base innovation produits de LSA

Catégorie

Marque

Maître Coq entend bien s’imposer aussi au rayon surgelés

Fabricant : Maître Coq

publié le 18/11/2015 à 11h40

Maître Coq entend bien s’imposer aussi au rayon surgelés
Twitter Facebook Linkedin Google + Email

Description du produit :

Le numéro deux de la volaille au rayon frais, repris par LDC en 2010, s’essaie à d’autres territoires de chasse. Et il a vu dans le surgelé un potentiel et un nouveau relais de croissance naturel. « Dans ce rayon, la volaille est peu pourvue en offres et peu travaillée », confie Sébastien Verdier, directeur commercial et marketing chez LDC. En effet, alors que sur le frais la volaille représente 450 000 tonnes, elle n’excède pas les 11 500 tonnes dans le surgelé, dont 7 000 tonnes pour les panés, selon Kantar Worldpanel 2015. Ainsi, il y a deux ans et demi, Maître Coq – qui était déjà présente dans les surgelés, mais uniquement en RHF – commençait son travail de R & D à destination de la grande distribution. « Les offres présentes étaient surtout des MDD, des premiers prix avec peu de références valorisées », ajoute Sébastien Verdier.

DES PRIX PLUS ACCESSIBLES QUE LE FRAIS

La marque fait donc son arrivée via dix références en GMS, avec un positionnement milieu de gamme, tout en valorisant le rayon. Les produits, dont le prix de vente est inférieur aux références similaires sur le frais, sont tous fabriqués en France, dans leurs sites industriels vendéens. La gamme, avec des prix compris entre 2,50€ et 6,75€, est composée de quatre références de produits bruts (blancs de poulet, cuisses de poulet, aiguillettes de poulet et émincés de cuisses de dinde), trois produits élaborés et portionnables (escalope cordon bleu, hachés de poulet rôtis et lamelles de volaille). Enfin, une offre snacking (nuggets, wings et aiguillettes de poulet croustillantes), avec un conditionnement cook box pour une cuisson au four traditionnel et à micro-ondes. Cet emballage, inédit, a été créé par Maître Coq pour les références de snacking en sachet au rayon frais.

Si la marque de LDC n’a pas d’objectif de performance chiffré à court terme sur cette gamme, elle dévoile, en revanche, de l’ambition. « Nous voulons nous implanter comme le spécialiste de la volaille au rayon des surgelés », indique Sébastien Verdier. Plutôt optimiste, Maître Coq réfléchit déjà à une extension de gamme pour l’année ­prochaine.

Les plus

  • Une gamme large qui couvre les différents besoins des consommateurs, tant sur le brut que sur du snacking.
  • Un taux de notoriété au rayon frais qui donne de la force à Maître Coq pour s’imposer en surgelé.

Le moins

  • Une gamme qui aurait peut-être nécessité plus de différence avec celle du frais.

C. H. 

 

dates clés

présentation de la marque

caractéristiques

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA