La base innovation produits de LSA

Catégorie

Marque

Mercurochrome à la conquête de l’hygiène féminine

Fabricant : Laboratoires Juva Santé

publié le 20/01/2016 à 15h56

Mercurochrome à la conquête de l’hygiène féminine
Twitter Facebook Linkedin Google + Email

Description du produit :

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les laboratoires Mercurochrome aiment sortir des sentiers battus. La marque de Juva Santé ouvre régulièrement la voie à de nouveaux marchés, comme les sextoys il y a quelques années (depuis abandonnés), les tests de grossesse il y a deux ans ou les objets de santé connectés il y a un peu plus d’un an. En 2016, Mercurochrome fait des infidélités à la paraphar­ma­cie et s’essaie à l’hygiène féminine. Il est le premier à proposer une coupe menstruelle en GMS. Celle-ci est lancée sous la marque Be’Cup : le logo de Mercurochrome est seulement apposé au dos de l’étui afin d’apporter la caution des laboratoires. Le design très « girly » a été réalisé par le studio interne des laboratoires.

ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE

Alternative aux tampons et serviettes hygiéniques, la coupe menstruelle ou « cup », pourtant inventée vers 1930, fait le buzz sur internet depuis quelques années, notamment par les plus écologistes. En effet, ce dispositif qui récupère le flux menstruel est réutilisable pendant cinq ans et limite drastiquement les déchets par rapport aux serviettes et tampons. « Mais ce n’est pas le seul avantage, précise Marion Ricard, chef de groupe DPH. Le dispositif est moins intrusif qu’un tampon. En silicone médical, il est aussi plus respectueux des muqueuses intimes. Rien ne dépasse du vagin, les utilisatrices n’ont pas à redouter de voir une ficelle dépasser du maillot quand elles vont à la piscine… Et contrairement aux serviettes, il n’y a pas de risque d’odeur désagréable. »

Au prix de vente conseillé de 19,95 €, la Be’Cup se veut accessible par rapport aux coupes vendues dans les autres circuits, commercialisées à plus de 20 €. Utilisable pendant cinq ans, elle s’avère économique sur le moyen terme. Reste à convaincre les consommatrices dont certaines peuvent craindre d’introduire un tel dispositif dans leur vagin. « Très souple, la cup se plie pour faciliter l’insertion. Il existe deux tailles : la taille 1 pour les moins de 30 ans, la 2 pour les plus de 30 ans et les femmes qui ont déjà accouché », détaille Marion Ricard. Et pour rassurer et informer, un site internet a été développé. « Si la Be’Cup n’est pas classée comme dispositif médical, elle est fabriquée en France selon les mêmes normes de qualité », souligne Marion Ricard. Be’Cup est en train d’être déployée en rayons. M. b.

dates clés

présentation de la marque

caractéristiques

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA