Projet de rachat de Darty par la Fnac : les 10 points clés à connaître

|

Dossier Annoncé en grandes pompes dans les médias mercredi 30 septembre 2015, le projet d'acquisition de 100% du capital de Darty par le groupe Fnac pourrait avoir de multiples implications pour les deux géants de la distribution spécialisés. Tour d’horizon des éléments à connaitre sur ce projet de rapprochement.

Fnac flagship Champs-Elysées Paris
Fnac flagship Champs-Elysées Paris© Libre de droit

Les implications concrètes que recouvre le projet de rachat déposé par le groupe Fnac sur l'enseigne Darty sont multiples. Sélection des 10 principales, pour tout connaître sur l'événement qui pourrait bien changer la physionomie de la distribution spécialisée dans les mois à venir.  

1/ Plus de 7 milliards d’euros
C'est le montant du chiffre d’affaires annuel que représenterait le nouvel ensemble issu du rapprochement de Darty avec la Fnac. Sur son exercice 2014-2015 - dont la clôture  est intervenue le 30 avril dernier – le CA de Darty s’élevait en effet à 3,5 milliards d’euros, tandis que la Fnac a généré 3,8 milliards d’euros en 2014.

2/100% du capital de Darty
L’offre de la Fnac consiste à racheter l’intégralité du capital de l’enseigne qui a inventé le "contrat de confiance", contre remise de titres Fnac. La proposition de Fnac permettrait à chaque actionnaire de Darty de recevoir 1 action Fnac pour 39 actions Darty détenues. Cela représente une prime de 27 % par rapport au dernier cours de bourse de Darty.

3/ 533 millions de Livres Sterling
L’opération, si elle aboutit, valoriserait les capitaux de Darty à près de 718 millions d’euros.

4/ Prudence
Le Conseil d'administration de Darty a examiné la proposition de la Fnac, et en a conclu qu'il devrait "étudier de plus près les avantages d'un éventuel rapprochement avec le groupe Fnac". Le Conseil se veut prudent, et examinera dans un premier temps, les "risques encourus par la mise en œuvre de cette acquisition".

5/ 28 octobre 2015
Darty rappelle qu’avant 17h00 le 28 octobre 2015, la Fnac doit annoncer une intention ferme de faire une offre sur Darty, ou à l’inverse, annoncer son renoncement à une telle opération.

6/ Complémentarité
La Fnac a fait valoir de potentielles opportunités stratégiques pour les deux groupes, et met en avant plus spécifiquement "un réseau complémentaire et efficace de magasins". La Fnac revendique 184 points de vente dont 111 en France, tandis que Darty en possède 388 dont 265 sur le sol français.

7/ Renforcement du digital
"Un potentiel multicanal renforcé au travers de leurs deux sites Internet performants".  Fnac voit en ce projet de rapprochement, l’occasion de conjuguer leur force sur le Web. Au premier semestre 2015, le canal Web de la Fnac a connu une croissance à deux chiffres en France, mais aussi sur l’ensemble du groupe. La contribution des marketplaces au volume d’affaires atteint désormais 17%, là aussi en hausse. Enfin, les ventes omnicanales représentent aujourd’hui 44,5% des commandes Fnac.com, contre 30% un an plus tôt. Darty n’est pas en reste, les ventes en ligne sur l’exercice du 30 avril 2014 au 30 avril 2015, ont crû de 20%, pour représenter 14,8% du chiffre d’affaires (contre 9,3% un an plus tôt). Le click&collect y est en pleine ascension, et représente désormais 25% des achats sur Darty.com.

8/ Force de négociation
Le nouvel ensemble ainsi crée pourrait disposer d’une plus importante force de négociation auprès des fabricants. Une éventualité qui s’avère toutefois difficile à chiffrer.

9/ Autorité de la concurrence
Il va s’en dire qu’une telle opération nécessite le feu vert de l’Autorité de la concurrence. Le groupe Fnac devra convaincre que le nouvel ensemble ne sera pas en situation de monopole.

10/ 26.000 Collaborateurs
Si pour l’heure, aucun des deux groupes n’a évoqué le sujet, il se pourrait que la fusion des deux entités soit destructrice d’emplois. La fnac compte 14.500 collaborateurs dans le monde dont 61% en France, tandis que Darty, en 2014, revendiquait près de 11.500 collaborateurs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres