Projets en rafale pour le groupe Galeries Lafayette

|

stratégie - Après un exercice 2007 dynamique, le groupe Galeries Lafayette veut accélérer son développement à l'étranger tout en rénovant son parc de magasins en régions. Cette année, il fera aussi son entrée sur le Net, avec un site marchand pour chaque enseigne.

Les Galeries Lafayette sautent le pas ! Le site marchand de l'enseigne ouvrira le 21 avril 2008. Il sera positionné sur le haut de gamme et le luxe. 3 000 références de vêtements et d'accessoires seront proposées aux clientes avec des signatures comme Boss ou Zadig et Voltaire. « Les négociations ont commencé il y a six mois avec les marques qui ont donné leur accord de principe », indique Paul Delaoutre, directeur général des Galeries Lafayette. Avec un système logistique à part pour livrer l'Europe sous vingt-quatre heures et Paris sous trois heures.

Objectif Chine

Ce site précédera celui du BHV positionné sur la décoration, dont le démarrage est prévu en septembre. Le projet de site de Monoprix, également testé à la rentrée, sera davantage tourné vers l'alimentaire, prévient Bernardo Sanchez Incera, directeur général de Monoprix : « Nous allons nous appuyer sur notre expertise, puisque nous réalisons déjà 1,5 million de livraisons à domicile. »

L'internationalisation est un autre axe de développement pour l'enseigne, qui a amélioré sa marge opérationnelle en 2007 à 7,9 %, contre 7,2 % en 2006.

En plus du projet d'ouverture d'un magasin de 16 000 m² à Dubaï, prévu pour mars 2009, l'enseigne veut prendre pied en Chine avec IT, son partenaire de Hongkong. « Nous sommes en phase finale de discussions avec le groupe Bailan, partenaire de Carrefour dans la région, pour un grand magasin (35 000 m2), au centre de Shanghai, qui pourrait voir le jour en 2011. Avant, il y aura d'autres ouvertures, notamment à Pékin », indique Philippe Houzé, président du directoire du groupe.

En France, il souhaite « accélérer et accentuer la différenciation, en passant du point de vente généraliste à l'unité spécialisée « style de vie ». Le magasin phare du boulevard Haussmann à Paris (4 millions de touristes par an), dont le chiffre d'affaires a frôlé le milliard d'euros en 2007, devrait bénéficier en 2008 d'un classement en site touristique, ce qui lui permettrait d'ouvrir les dimanches. Déjà, à partir de la fin avril, les horaires seront allongés tous les soirs jusqu'à 20 heures.

Par ailleurs, cette année sera consacrée à la rénovation du parc, dont l'unité de Toulouse. Pour Monoprix, détenue à 50-50 avec le distributeur Casino, 13 000 m2 d'ouvertures sont prévus en 2008. « Le concept du Beauty Monop devra encore subir des ajustements. Pour l'instant, trois des cinq magasins fonctionnent bien, les deux autres ont des problèmes d'emplacement », indique le directeur de l'enseigne, laquelle a amélioré sa marge opérationnelle à 8 %, contre 7,5 % en 2006.

Renforcer le BHV

À l'inverse, côté BHV, le rideau des magasins déficitaires de la rue de Flandres à Paris et de Créteil sera abaissé. Maillon faible du groupe, le BHV a renoué enfin avec les bénéfices en 2007, avec une marge opérationnelle de 1,7 %. Et la barre est haute : l'objectif est d'atteindre 5 à 6 % d'ici à 2010. S'il reste du travail sur cette enseigne, Philippe Houzé se déclare optimiste : « L'année 2008 devrait rester positive pour le groupe, malgré un premier trimestre en demi-teinte, en raison du mois de mars marqué par des jours ouvrables en moins et une météo difficile, ainsi que des perspectives de croissance moins bonnes qu'en 2007 ». Il mi-se sur une marge opérationnelle à deux chiffres à horizon 2010.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2039

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous