Prolongation possible du pacte de stabilité des prix

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

BRÈVESSelon François Patriat, secrétaire d'Etat aux PME et au commerce, les cinq fédérations (ANIA, CdF, ECR France, FCD,ILEC) signataire du pacte de stabilité des prix lié à l'euro pourraient prolonger cet accord au-delà du 31 mars

"Les commerçants et industriels profitent du phénomène actuel de déthésaurisation et ils n'ont aucun intérêt à voir la consommation retomber une fois cet effet arrivé à son terme", analyse le ministre. François Patriat, qui rencontrait aujourd'hui les représentants des consommateurs au sujet de l'euro, estime avoir recueilli moins de remarques concernant les hausses de prix qu'il ne le craignait. "Les hausses se limitent à des secteurs bien déterminés, comme la distribution automatique ou la restauration", constate-t-il. Toutefois, les observatoires départementaux de l'euro - une émanation de la DGCCRF - ont déjà recensé sur le terrain 425 "problèmes" liés à l'euro, dont 173 liés à des hausses de prix. Aucun n'aurait donné lieu à un contentieux digne de ce nom.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA