Promenade Sainte-Catherine, une multigreffe en coeur urbain

Dossier Promenade Sainte-Catherine a cette particularité de n’avoir que des façades intérieures tournées sur sa place centrale. Son extérieur étant les rues du coeur historique de Bordeaux. Il reconstitue ainsi un « morceau de ville », sur l’emplacement de l’ancien site du journal Sud Ouest. En opérant ce que Denis Valode, du cabinet d’architecture Valode & Pistre, décrit comme une « greffe urbaine sur l’organisme vivant de la cité ».

Fiche technique

  • Date d’ouverture : Vendredi 9 octobre 2015
  • Localisation : Bordeaux (33)
  • Superficie : 19 000 m²
  • Nombre de magasins : 32 magasins
  • Promoteurs : Redevco
  • Investissement : 120 M€
  • Nombre de visiteurs attendus : 10 millions

Toutes les photos de Promenade Sainte-Catherine

Pour découvrir les photos du centre commùercial Promenade Saint-Catherine, cliquez sur la photo ci-dessus

L’un des défis à relever était que cet ensemble enchâssé ne passe pas inaperçu depuis les rues voisines. D’où la théâtralisation de ses trois entrées, rue Sainte-Catherine, la grande artère commerciale bordelaise, rue Guiraude, et rue de la Porte-Dijeaux. L’autre condition d’une greffe réussie était de retrouver la mixité de fonctions propre à la ville, d’où l’association de 100 logements en étages hauts à la trentaine de commerces sur cour.

Oasis urbaine

Ainsi connectée, Promenade Sainte-Catherine doit encore développer les diverses attractions qui donneront envie aux Bordelais d’y venir. Et surtout de revenir dans ce que Thierry Cahierre, directeur général de Redevco France a imaginé comme une « oasis urbaine ».

Un geste fort est le bâtiment « totem » occupé par Lego. Sa façade habillée d’acier perforé s’agrémente de jeux de lumière la nuit. Un écran géant ouvre virtuellement le site sur sa ville en diffusant des informations sur ses activités culturelles. Les terrasses de restaurants ouvertes autour de la fontaine centrale invitent aussi à la flânerie.

Ultime pari : apporter du neuf dans un tissu commercial bordelais déjà riche. JD Sports opère sa première implantation à Bordeaux ; Swarovski et G Star leurs premières ouvertures dans le centre-ville de la cité. Superdry se développe pour la première fois en succursale. El Ganso apporte son concept de mode masculine espagnol et Monsieur TShirt est une création bordelaise. Citadium (groupe Le Printemps) ouvrira sur 1 100 m2 et deux niveaux début 2016. Tandis que Blue Box transcende l’idée d’un urbanisme commercial « vintage » en investissant les deux niveaux d’une ancienne bâtisse du XVIIIe siècle, pour en faire, notamment, la vitrine des gammes Ralph Lauren.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2386

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message