PROMOTIONS

L'avis de lsa

Les promotions en magasins restent une valeur sûre, selon le premier bilan 2004 établi par le panel MarketingScan pour LSA. La part des ventes sous promotion en hypers et en supermarchés (TG, mises en avant et animations en magasins), établie sur une vingtaine de grands marchés de produits de grande consommation et répartie sur 13 périodes de 4 semaines, progresse en effet de 1,3 point entre 2003 et 2004, passant de 9,9 % des ventes à 11,2 %. Dans le même temps, les budgets moyens consacrés par les ménages à l'achat de ces produits sont en recul de 1,6 %, avec 46,86 E dépensés en moyenne toutes les 4 semaines.

L'âge semble être un critère discriminant en matière de dépenses : les foyers dont le chef de famille est trentenaire sont les seuls à consacrer un budget moyen stable d'une année sur l'autre à leurs achats de PGC, au contraire des cinquantenaires, dont les dépenses baissent de près de 5 %. Côté revenus, ce sont plutôt les tranches basses qui diminuent le plus leurs achats.

Les foyers les plus « promophiles sont les CSP-, les jeunes et les revenus médians. Non seulement leurs achats sous promotion sont supérieurs à la moyenne, mais ils ont aussi augmenté plus vite. Tout comme l'intensité promotionnelle en octobre et en novembre 2004, qui a bondi respectivement de 2,5 et de 2,4 points par rapport à l'année précédente, en pleine période de mise en place de la baisse des prix consécutive aux accords Sarkozy.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1890

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations