Prospectus : Le hard-discount comble en partie son retard

|
Part de voix, en %, des prospectus des enseignes alimentaires, en avril 2011, et en cumul janvier-avril, et évolutions, en points, versus mêmes périodes de 2010
Part de voix, en %, des prospectus des enseignes alimentaires, en avril 2011, et en cumul janvier-avril, et évolutions, en points, versus mêmes périodes de 2010©

L'évolution PDV, CAD avril 2011

+ 9,4 %

La bataille promotionnelle a été vive en avril, avec une hausse de la pression promotionnelle globale de près de 20%. Tous les circuits ont augmenté la pression, à l'exception des magasins de surgelés et des enseignes d'électrodomestique. Travaux de printemps oblige, les enseignes de bricolage ont été les plus offensives, avec une montée en pression de 157% et un gain de part de voix de 4,4 points. Les chaînes de hard-discount, un format qui traverse actuellement des difficultés, suivent, avec une pression en augmentation de 55% et 1,6 point de part de voix gagné. Une image globale à nuancer enseigne par enseigne. Avec une pression promotionnelle en hausse de 42,2% chacun, Leclerc et Intermarché progressent plus que Lidl (+ 39,2%) et Aldi (+ 31,8%).

MÉTHODOLOGIE

  • Les parts de voix (PDV) sont calculées en multipliant le nombre d'unités de besoin (regroupement de références, parfums ou coloris de produits indissociables) par les surfaces commerciales des magasins ayant distribué les prospectus. La pression promotionnelle est l'évolution, en %, des PDV. Toutes les opérations en France, nationales et régionales, sont analysées.

Les chiffres

+ 18,4% : L'évolution des parts de voix en avril 2011

+ 9,4% : L'évolution PDV, CAD avril 2011

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2185

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous