PUBLICITÉ

- 14,2 %

C'est la baisse des investissements publicitaires de la distribution alimentaire en avril 2005 par rapport à avril 2004.

L'AVIS DE LSA

Après une baisse de 13,4 % au premier trimestre, la chute des investissements publicitaires des grandes enseignes alimentaires se poursuit en avril (- 14,2 %). La bonne tenue des investissements dans le non-alimentaire (+ 15,4 %, à 111 M E) compense à peine cette chute. Sur un an, l'évolution des budgets alimentaires est désormais quasi stable.

Le contraste avec les jardineries, dont les budgets progressent de 15,7 % à 41 M E, est saisissant. Sur ce segment, les principaux annonceurs sont tous en progression bien que la part de voix des deux leaders s'érode. Le développement rapide d'internet ne concerne que les fleuristes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1909

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous