Publicité : Le mois du non-alimentaire

|

Parmi les grands groupes, seul L'Oréal augmente le volume. Mais c'est surtout le non-alimentaire qui dope la publicité produit, tandis que la distribution continue d'augmenter sensiblement son activité.

Sur un marché publicitaire en croissance de 6,2%, les investissements publicitaires bruts des produits de grande consommation ont encore accentué leur repli en octobre, à - 12% (- 2,6% en septembre). Une baisse imputable au premier chef à l'alimentation, suivie par la droguerie-parfumerie-hygiène, tandis que les boissons font exception, avec une augmentation de leur budget brut comparable à celle du mois dernier.

 

Tous les fournisseurs de rayonnage sont sur Magasin LSA

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2208

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message