Marchés

Puma souffre en Europe mais compte sur l’Euro 2012 et sur les Jeux pour rebondir

|
puma logo

Puma, filiale du groupe français PPR, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 6%, à 821 millions d'euros entre janvier et mars, mais son bénéfice d'exploitation et son bénéfice net ont, eux, reculé de respectivement 8% (à 102 millions d'euros) et 5% (à 74 millions d'euros). Le chiffre d'affaires dans la région Europe-Afrique-Moyen-Orient a baissé de 2% par rapport au premier trimestre 2011, ce qui « reflète les défis actuels posés à l'Europe », a commenté dans un communiqué le patron de Puma, Franz Koch. Les autres régions ont plus que compensé la baisse. Les marges ont souffert de coûts en hausse des matières premières, notamment la hausse du prix du coton. Puma s'affiche néanmoins confiant pour le reste de l'année, et maintient son objectif d'une croissance comprise entre 5% et 10% du chiffre d'affaires, et autour de 5% du bénéfice net. Le groupe mise entre autres sur les événements sportifs de l'année, l'Euro 2012 de football, et surtout les JO de Londres, pour rebondir.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter