Marchés

Puma voit ses bénéfices encore reculer

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Mal en point depuis plusieurs années, Puma,  troisième équipementier sportif mondial,a publié un bénéfice net divisé par deux au troisième trimestre. Ce qui ne l'empêche pas de relever ses ventes pour 2014.

Puma signe des partenariats avec des clubs de foot, ici Arsenal.(le patron de Puma Bjorn Gulden, serre la main de celui d'Arsenal, Ivan Gazidis.
Puma signe des partenariats avec des clubs de foot, ici Arsenal.(le patron de Puma Bjorn Gulden, serre la main de celui d'Arsenal, Ivan Gazidis.

Entre juillet et septembre, Puma a enregistré un bénéfice net de 29 millions d'euros, soit près de deux fois moins par rapport à la même période de l'an passé (53 millions d'euros sur la même période). Le résultat d'exploitation a chuté lui aussi, passant de 80 à 46 millions d'euros. Effets de change défavorables, mais aussi lancement d'une campagne marketing très coûteuse, baptisée "Forever Faster". 

Une stratégie hasardeuse

La filiale du groupe Kering fait aussi les frais d'une stratégie de positionnement sur la mode qui s'est révélée infructueuse. Depuis 2013, Puma s'est réorienté sur le sport, en mettant l'accent sur le football avec des partenariats avec des stars du ballon rond ainsi qu'une prise de participation au capital de grands clubs. Quelques signes positifs apparaissent ici et là : les ventes de chaussures de sport ont progressé pour la première fois depuis sept trimestres. Nettoyé des effets de change, le chiffre d'affaires affiche une hausse de 6,4%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA