Purée ! qu’c’est bon : des purées micro-ondables au rayon épicerie signées Lou

|

La société Légulice, qui intervient sur le marché des légumes frais et apertisés en grandes et moyennes surfaces à marque Lou, lance les premières purées en barquette au rayon épicerie.

Des purées de légumes micro-ondables Lou au rayon épicerie.
Des purées de légumes micro-ondables Lou au rayon épicerie.© LEGULICE

La rédaction vous conseille

Lou (Légulice) lance un concept de purées de légumes apertisées, en barquettes micro-ondables de 400g pour 2 à 3 personnes, prêtes à déguster en 2 minutes. La marque inaugure ainsi un nouveau segment de marché, les purées étant jusqu’alors uniquement proposées surgelées, en flocons déshydratés ou en frais. La gamme baptisée "Purée! qu’c’est bon" comprend trois références : pommes de terre, patates douces et carottes/pommes de terre. Elles seront disponibles dans la majorité des enseignes (Carrefour, Auchan, Leclerc, Système U…) dès le mois de mars 2015 au prix de vente conseillé de 2,49€.

50% des ventes dans l’épicerie d’ici 4 ans

La marque complète également se gamme de sachets de légumes micro-ondables longue conservation avec trois nouvelles recettes : Carottes fondantes aux petits oignons, Duo d’haricots Ail & Persil, Fondue de poireaux à la crème.  "Nous allons lancer très vite d’autres références de sachets de légumes et de purées micro-ondables fin 2015", indique Emmanuelle Roze, directrice générale en charge du marketing et de la communication de Légulice dont l’objectif est de réaliser, d’ici 4 ans, 50% de son chiffre d’affaires dans l’épicerie.

Une nouvelle unité de production en Bretagne

La société souhaite en effet s’étendre sur d’autres légumes et d’autres segments de marché. Deuxième acteur sur le marché du champignon frais avec près de 4500 tonnes, issues de l’importation, commercialisées auprès de la grande distribution, Légulice investit également dans une nouvelle unité de production de 10 000m2 située à Poilley (35) qui sera opérationnelle en avril 2015 et emploiera 80 personnes à temps plein. Cette unité lui permettra de produire jusqu’à 4500 tonnes de champignons par an qui viendront s’ajouter aux champignons importés. Cet investissement industriel s’élève à 6,5 millions d’euros : il fera de Légulice le premier intervenant de champignon frais en France.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message