Quand des étudiants visitent QFC, un supermarché à l’américaine qui détonne

|

En février 2020, le voyage d’études retail du Master Distribution et Relation Client de l’université Paris-Dauphine s’est déroulé à Seattle aux Etats-Unis. Les étudiants ont photographié et commenté une série de magasins innovants. Leur visite du magasin QFC fait l’objet d’un “carnet de route” que LSA publie en partenariat avec ce Master.  

 QFC est une filiale du grand groupe américain Kroger
QFC est une filiale du grand groupe américain Kroger

Nous sommes parties à la découverte de QFC, filiale du grand groupe américain Kroger, une enseigne locale présente dans tout l’Etat de Washington qui a tout pour faire parler d’elle. Dès notre entrée dans le magasin, nous sommes intriguées par un corner Starbucks, puis nous nous apercevons que le magasin propose également une multitude de services que l’on ne trouve pas dans nos supermarchés français : une garderie, un fleuriste, et plus étonnant encore : une niche connectée auto-nettoyante. Et pour les plus gagas, il est même possible de surveiller son animal en temps réel depuis son application DogSpot. Ainsi, le distributeur efface les irritants lors des courses et les transforme même en moment agréable.

Si les services complémentaires proposés sont surprenants, l’offre alimentaire l’est tout autant. Pour les Français que nous sommes, habitués à nous satisfaire d’un petit corner sushi et de quelques cups de fruits, l’espace Traiteur dépasse ici tout entendement. En plus des différents corners classiques tels que salades, sushis, fruits et légumes, QFC dispose aussi d’un comptoir long d’une quinzaine de mètres fonctionnant dans l’esprit “vrac” où l’on peut ainsi prendre à emporter toute une variété de plats cuisinés sur place que l’on paie au poids. L’offre traiteur est complétée par des “kits cuisine” qui permettent à ceux souhaitant tout de même cuisiner, de le faire bien plus rapidement. Alors qu’en France la tendance à l’instantané et à la praticité arrive doucement, elle semble déjà bien installée aux Etats-Unis.

 

De plus, l’enseigne soigne la théâtralisation de ses produits, notamment les pâtisseries disposées sur des tables gigognes que les employés peuvent glisser les unes sous des autres avec praticité en cas de rupture de stock.

 

Les vins sont également mis en avant avec des blagues et des conseils sous forme d’étiquettes manuscrites et colorées qui ont attiré notre attention.

 

 

Enfin, nous avons été impressionnées par le rayon des chips et gâteaux apéritifs, très vivant grâce à un cross-merchandising poussé que nous n’imaginerions pas possible en France. En effet, à côté des paquets de chips sont proposés divers éléments pour passer une bonne soirée entre amis : moustaches adhésives, matériel de bière pong ou encore tatouages pour enfants.

 

A la fin de notre visite, nous avons été surprises de croiser le chemin de Tally, un robot autonome qui identifie les ruptures de stocks et les produits mal placés en rayon. Cette rencontre fût étonnante dans ce magasin car la technologie avancée du robot contrastait avec l’ambiance quelque peu vieillissante causée par un carrelage marron et des murs jaunes ternes.

 

Enfin, le distributeur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Dans son tout nouveau magasin, QFC a poussé encore plus loin l’innovation dans l’expérience client en ajoutant une ferme hydroponique, une ferme de champignons et un système de vrac de bière. Et parce que QFC se révèle être aussi surprenant qu’innovant, le magasin propose du “Frozé” (vin rosé congelé) et est allé jusqu’à faire bénir son four à pizza... par un prêtre ! Alors jusqu’où ira l’enseigne ?

 

A savoir :

Adresse : 2746 NE 45th St, Seattle, WA 98105, University village, États-Unis

Nombre de points de vente dans l’Etat de Washington : 62

 

Article écrit par Lauranne Jousse, Estelle Massoni, Andréa Nazaroff

L’équipe 2020 du Master Distribution et Relation Client de l’Université Paris-Dauphine – encadrée par Valérie Renaudin et Julie Hermann

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter