Quand l’e-commerce s'invite aux caisses d'un magasin: un vrai cauchemar!

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

VIDÉO Si l’e-commerce devient de plus en plus présent dans les modes de consommation, les internautes ont dû s’adapter aux petits désagréments que réservent les achats en ligne.

e-commerce sites

Sur le papier, acheter sur le web semble simple. Pourtant, qui ne s’est jamais énervé devant son ordinateur au moment de payer. La plupart des sites exigent une inscription de l’internaute sur le site pour pouvoir effectuer le moindre achat. Mieux vaut donc ne pas avoir oublié son identifiant lors du prochain achat, sous peine de devoir recréer un compte, avec une nouvelle adresse mail et un nouvel identifiant donc …

Sans parler des bugs de réseaux qui surviennent lorsqu’on s’apprête à cliquer sur « payer maintenant » et qui obligent à tout recommencer.

Ne pas non plus oublier de décocher la case assurance sous peine de voir le prix gonfler, gonfler, gonfler…

Une fois tous ces obstacles franchis, ce n'est pas fini car s’affiche le prix, généralement bien au-dessus de celui d’origine. Eh oui, les livraisons ne sont pas gratuites. Entre « livraison sous 48h », « livraison express » ou « livraison standard » (comptez bien cinq jours), les prix varient du simple au double.

En illustration de ce phénomène, une vidéo humoristique repérée sur le compte twitter de Mike Hadjadj, directeur marketing et communication chez Generix.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA