Quand l'équipement casse les codes

|

Le salon Euroshop se tenait du 5 au 9 mars, à Düsseldorf. Cette grand-messe de l’équipement, qui se déroule tous les trois ans, a été l’occasion de revoir des solutions présentées au Retail’s Big Show, en janvier dernier, et de découvrir des nouveautés qui cassent les codes établis en magasin. Voici une sélection des innovations majeures dévoilées en Allemagne.  

Quand l’équipement casse les codes

Des meubles de caisse avec des vitrines réfrigérées

Wanzl se lance dans le meuble de caisse avec deux modèles, Basic et Design, qui combinent un mélange de bois et métal.

Le fabricant a notamment travaillé les espaces pour générer des achats d’impulsion. Des rayons intégrés et des vitrines réfrigérées ou chauffantes pour le snacking sont prévus, pour inciter le client à consommer pendant l’attente en caisse. Plus classiques, des écrans permettent aussi de transmettre des messages publicitaires ou d’informer le client sur de nouveaux services lors du passage en caisse.

Un meuble froid à taille variable

Epta et Lactalis dynamisent la catégorie fromages, avec un meuble froid qui joue sur différentes profondeurs afin de créer des aspérités visuelles.

« Quand on visualise un rayon frais, le résultat est très clinique à cause des portes. Toutes les allées se ressemblent, commente Céline Marty, d’Epta France. Notre solution permet de créer des ruptures avec un balisage fort. » Un toit terrasse s’ajoute sur l’équipement afin de neutraliser les reflets dans les vitres. Il sert également à segmenter les usages du fromage avec une signalétique importante, notamment sur les côtés, possible grâce au décrochage des meubles. « Le résultat permet de créer quatre petites boutiques dans la catégorie, avec des aménagements intérieurs spécifiques, comme le poussoir à camembert ou encore l’étagère en pente pour les bûches de chèvre », précise Jean-Philippe Gateau, directeur des ventes de Lactalis. La tête de gondole reste, elle, ouverte, avec, sur le côté, des joues communicantes. Epta s’est rapproché de Think & Go pour insérer un écran connecté permettant aux consommateurs de récupérer en NFC les promotions du moment. De plus, ce dispositif sert également à marquer clairement l’entrée de l’allée fromage.

Un parquet qui affiche des messages

Le Luminous Vinyl Flooring de Philips Lighting et Tarkett est un revêtement de sol en vinyle qui intègre des leds.

Chaque source lumineuse est pilotable depuis un portail web, ce qui permet d’afficher des messages directement sur le sol. Sachant que le consommateur a tendance à regarder vers le bas pendant son shopping, il s’agit d’un bon moyen de communication ou, simplement, de signalétique. Marlène Tisse, responsable France du marché de l’éclairage dédié aux commerces chez Philips Lighting, souligne que le changement de texte se fait de manière instantanée, et que le revêtement est résistant au choc et étanche.

Des étiquettes couplées à la vidéo pour identifier les ruptures

SES-Imagotag ajoute une nouvelle fonctionnalité à ses étiquettes, en combinant géolocalisation et reconnaissance vidéo.

Cette nouvelle expertise découle du rachat récent de l’entreprise allemande Findbox, spécialisée dans le domaine. Cette alliance technologique permet de détecter les ruptures en linéaire et d’avertir alors automatiquement un responsable d’une anomalie, que cela soit une vraie absence de produit ou simplement un article mal rangé. Cette solution, actuellement au stade de test, devrait être déployée dans des magasins pilotes au cours de l’année.

Le système de caisse dans les airs

Si Amazon Go a fait couler beaucoup d’encre lors de sa présentation, le géant du web n’est pas le seul à plancher sur la suppression de la caisse traditionnelle.

Itab a présenté son concept Pick & Go, basé sur la technologie AirFlow. Grâce à des capteurs installés au plafond et sur les étagères, couplés à de la reconnaissance d’image, le système peut savoir quel produit a été pris sur une étagère. Pour Laurent Lieutaud, président d’Itab France, « nous allons faire un pilote dans un magasin de proximité courant 2018, avant d’envisager un déploiement d’ici trois à cinq ans, le temps que la technologie devienne plus mature. » AirFlow est en fait une projection de la technologie utilisée sur la caisse tunnel HyperFlow. Dans ce cas, la vidéo sert à reconnaître les produits lors du passage sous une arche. Itab a d’ailleurs réussi à baisser le coût de sa caisse de 35% grâce à l’optimisation des process industriels. De plus, les algorithmes n’ont besoin que de 1 000 références en mémoire pour démarrer. Le système fonctionne ensuite en auto-apprentissage.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2453

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message