Quand la Fnac se marie avec Intermarché

|

Annoncé en octobre, le transfert de la griffe maison des Mousquetaires « Culture et Loisirs » sous enseigne Fnac est d’ores et déjà opérationnel dans la galerie Intermarchéde Belleville-sur-Saône, au nord de Lyon.

Du noir, du jaune, des articles high-tech, des vendeurs incollables sur leurs produits, des services : l’ancien magasin Culture & Loisirs de l’Intermarché de Belleville-sur-Saône, le premier converti de la sorte, a bien tous les attributs d’une Fnac. Rouvert depuis le 23 octobre, après un mois de travaux, le point de vente affiche fièrement sa nouvelle devanture à l’entrée de la zone commerciale. Le magasin, implanté non pas dans la galerie marchande du supermarché qui lui fait face, mais de l’autre côté de son parking, dans un bâtiment solo, était ouvert depuis 2008.

« Le lieu a toujours fait office de librairie de quartier avec une offre presse importante, des manuels scolaires, des articles de papeterie..., rappelle Nicolas Guilloux, le propriétaire du point de vente. Le concept Fnac proximité collait parfaitement à la typologie de notre clientèle. »

Trucs et astuces signés Fnac

Les codes couleurs de l’enseigne sont bien présents. Le jaune aux plafonds, le noir de la moquette ; le blanc pour les meubles et le carrelage. L’agencement a été repensé dans l’esprit Fnac. L’organisation en étoile dans ce bâtiment carré a été modifiée au profit d’un agencement cubique à un flux circulaire, incitant le client à parcourir l’ensemble des rayons, avec une ouverture sur les catégories les plus fortes : l’informatique, les téléphones portables, la photo et les accessoires technologiques. Viennent ensuite la musique, les livres, la papeterie…

La mise en rayon s’est adaptée au concept du distributeur de biens culturels. Les livres sont rangés sur les tranches pour gagner de la place, sauf les nouveautés qui, comme dans un magasin Fnac classique, se retrouvent sur des meubles bas, à plat. Idem pour les CD. L’organisation des linéaires reprend la classification Fnac : variétés françaises, internationales, musiques du monde, etc.

Le parcours client s’achève sur une offre papeterie assez large avec des petites fournitures scolaires, mais aussi professionnelles, des classeurs, des agendas… et un corner presse face à la ligne de caisses, héritage du précédent concept que le magasin a conservé.

Bâtiment Solo

L’ancien magasin Culture et Loisirs d’Intermarché de Bellevillesur- Saône est passé sous franchise Fnac. Le bâtiment est situé à l’entrée de la zone commerciale, face a un supermarché Intermarché.

Même Organisation

La librairie reprend les standards de la Fnac avec une classification par thème et la possibilité de commander l’intégralité du catalogue en ligne.

Cubique

Le magasin est agencé en forme de cube avec un parcours client circulaire, qui l’invite à sillonner l’ensemble des rayons.

                    

Lire et écrire

Pour coller à la typologie de la clientèle locale, le rayon papeterie (fournitures scolaires, professionnelles, etc.) et le kiosque presse ont été conservés, mais réduits.

                                                                        

Techno

Un tiers de l’offre du magasin intègre des produits technologiques : ordinateurs, tablettes, téléphones, appareils photo, accessoires…

Nous attendons une progression de notre chiffre d’affaires de 50 % la première année. Les premières semaines d’ouvertures sont déjà très encourageantes.

Nicolas Guilloux, adhérent Intermarché et également franchisé Fnac de Belleville-sur-Saône

 

Une offre produits renforcée

« Outre la métamorphose physique du point de vente avec l’adaptation au lieu du concept Fnac, le changement d’enseigne a surtout consisté à faire évoluer l’assortiment produits, résume Nicolas Guilloux. Un tiers de notre offre est désormais composé de produits technologiques (ordinateur, tablette, téléphone, appareil photo…) que nous ne proposions pas auparavant. » Certaines familles ont été réduites, comme la presse, la papeterie. Le service et le conseil client étant également des paramètres fondamentaux du concept, l’équipe a été renforcée de cinq à onze personnes, et toutes ont suivi une formation de plusieurs semaines. Le magasin de Belleville-sur-Saône donne aussi accès à l’ensemble du catalogue Fnac (11 millions de produits) en ligne, avec une livraison sur place en quarante-huit heures. Enfin, la batterie de services s’intègre à l’offre produits : carte adhérent Fnac, crédit, billetterie… Nicolas Guilloux envisage même de proposer Fnac Voyages. Il ajoute : « Cette franchise ne laisse aucune liberté dans l’application du concept Fnac, mais nos consommateurs et nous-mêmes avons tout à y gagner. Nous attendons une progression de notre chiffre d’affaires de 50% la première année. Les débuts sont déjà très encourageants. »

Caroline Faquet, à lyon

  • 540 m² de superficie
  • 225 K € d’investissement
  • 11 salariés
  • 5 caisses

Source : Fnac Belleville-sur-Saône

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2344

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous