Quand la téléphonie sublime l'accessoire

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le marché des smartphones a beau arriver à saturation, celui des accessoires liés est loin de subir le même sort. Lui est encore en plein essor. Permettant aux enseignes malignes d’en tirer parti.

Travailler l’impulsion
Profiter de l’attrait des bornes Free est tout l’enjeu pour Maison de la Presse, qui entend jouer la carte de l’impulsion en proposant une trentaine de références juste à côté.
Travailler l’impulsion Profiter de l’attrait des bornes Free est tout l’enjeu pour Maison de la Presse, qui entend jouer la carte de l’impulsion en proposant une trentaine de références juste à côté.© DR

L’accessoire est essentiel. Antinomique ? Sur le papier, peut-être. En magasins, surtout pas. En tout cas, pas quand il s’agit d’accessoires de téléphonie et de high-tech. Si le marché des smartphones est en baisse – pour ce qui est des volumes de ventes – en 2016, celui des accessoires qui leur sont dédiés (chargeurs, batteries, protection, etc.) s’affiche quant à lui en forte hausse, à plus de 400 millions d’euros, selon l’institut GfK.

susciter l’impulsion

D’où l’intérêt, pour qui n’est pas vendeur de téléphones, de savoir surfer sur cette vague. C’est le cas, notamment, des enseignes œuvrant dans les zones de flux, dont tout l’enjeu est de capter l’attention d’une clientèle pressée. Même chose avec les magasins de proximité, dont l’accessoire n’est pas la spécialité. Dans les deux cas, il s’agit de susciter l’impulsion.

Maison de la Presse, pour accompagner la croissance de ce marché, a noué un accord avec Free en 2014. En trois ans, près de 1 400 bornes permettant de souscrire un abonnement mobile chez Free en moins de trois minutes ont été installées dans le réseau. Elles constituent autant de têtes de pont pour écouler ensuite des accessoires.

« Il s’agit de maximiser l’impact visuel tout autour des bornes avec, sur un espace ramassé de 50 cm à 1 mètre, une trentaine de références proposées au regard des clients, chargeurs, écouteurs, kits piétons, batteries nomades et autres cartes mémoires », précise Damien Coudray, directeur des achats du groupe NAP.

C’est exactement le parti pris de Monoprix. Depuis près de trois ans, son Monop’Lab trône à la gare parisienne de Montparnasse. Outre l’alimentaire, avec ses prêts-à-consommer qui sont historiquement le savoir-faire de l’enseigne, s’est ainsi développée une gamme Voyage – c’est la signalétique utilisée – : du gadget utile pour quiconque s’apprête à prendre le train.

Des solutions simples

Un merchandising pas forcément ultra novateur, mais répondant à une idée simple : satisfaire un besoin avec une solution simple, clairement identifiable, via un produit qui se vend tout seul autant que possible, sans intervention du vendeur, souvent seul dans son magasin. Le tout avec des prix généralement proposés entre 5 et 25 € environ. Ni trop chers, donc, pour ne pas nuire à l’impulsion. Ni trop faibles non plus afin de ne pas prendre le risque de décevoir avec un produit de piètre qualité. Un jeu d’écouteurs qui vous lâche au bout de quelques jours, quand bien même vous l’auriez acheté seulement quelques euros, cela nuit forcément à l’image de l’enseigne. 

Chiffres 

  • - 6 % : L’évolution du nombre de smartphones vendus en France en 2016, avec 20,2 millions d’unités
  • + 25 % : La progression des ventes d’accessoires dédiés aux smartphones (chargeurs, batteries, protection, etc.), à plus de 400 M €
« Faire émerger de nouvelles familles de produits répondait chez nous à une volonté de renforcer le trafic dans nos magasins. »
Damien Coudray, directeur des achats du groupe NAP

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2483

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA