Quand le frais s’empare de la Toile

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les initiatives vont bon train. Mon Poisson frais, Luximer, et récemment O’Poisson proposent à leurs clients de leur livrer, à domicile ou en drive, la criée du jour. Monpotager.com permet quant à lui de « louer » un lopin de terre, puis de planter à distance les légumes de son choix, qui seront ensuite livrés dans un point relais, à domicile ou au bureau une fois arrivés à maturité. Le point commun de ces sites ? Proposer du frais qualitatif, et concurrencer, en creux, l’offre présente en GMS. Pour cela, le conseil et la sélection sont de rigueur. Côté viande, les sites marchands Comme à la boucherie ou Carré de bœuf se prévalent d’un statut d’expert et sélectionnent ainsi les meilleurs produits pour aiguiller leurs clients amateurs de produits carnés. De même, Rungis, expert en frais, lance une grande campagne publicitaire pour faire connaître son site marchand. Mieux, le site VisuCommerce propose même de se téléporter, via une webcam, chez des commerçants de produits frais pour acheter en ligne leurs spécialités sur leurs conseils donnés en temps réel ! En grande distribution, seuls 2,3 % des produits en frais sont achetés en ligne (drive ou livraison à domicile). Le potentiel est donc important.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2325

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA