Quand Orange se rêve en fabricant high-tech

|

L'opérateur a tenu ce matin une conférence géante au théâtre de Chaillot pour présenter ses nouveautés. Produits connectés, interface multi-écran, services de VOD... L'opérateur semble opérer une mue vers les produits high-tech. On y croit ou pas?

Stéphane Richard, le président d'Orange, lors du show Hello ce matin
Stéphane Richard, le président d'Orange, lors du show Hello ce matin

Orange est-il un simple opérateur ? « Non », assure Stéphane Richard son Pdg qui tenait ce matin conférence au théâtre de Chaillot à Paris. Baptisé « Hello », le show annuel d’Orange est conçu comme une keynote d’Apple avec son patron qui présente seul sur scène les nouveautés produits qui seront lancées dans les prochaines semaines. Mais attention, on ne parle pas ici de nouveaux forfaits mobiles ou internet, mais bien de services et accessoires high-tech en tout genre. Car Orange se veut un acteur complet du numérique, une sorte d’Apple mâtiné de Sony, de Microsoft et de Netflix.

La principale information de la matinée concerne d’ailleurs ce dernier. Orange a annoncé que le service de vidéo à la demande Netflix sera disponible sur ses box d’ici le mois de novembre. L’opérateur coupe au passage l’herbe sous le pied de Bouygues qui se targuait d’être le seul opérateur à proposer le service de l’américain sur ses box. Mais paradoxalement, Orange est aussi en train de développer son propre service de SVOD concurrent. Une offre qui devrait faire la part belle au contenu français, assure Stéphane Richard sans en dire davantage sur la date de lancement ni sur le tarif d’un tel service.


Faire comme les autres mais à la sauce Orange. Voilà ce qui ressort de la présentation de l’opérateur. Il en va ainsi de la plateforme Polaris qui rappelle sur le papier (mais on ne le dira pas trop fort) feu-le portail internet Vizzavi de Vivendi. Il s’agit d’une interface unifiée qui permet d’accéder aux différents services Orange avec le même environnement sur tous ses écrans (tablettes, télé, smartphones…). Un service qui sera lancé ce vendredi 3 octobre. Polaris permettra notamment de commencer à visionner un film sur sa télé puis de continuer à le voir sur sa tablette par exemple. Un service intéressant mais qui existe déjà notamment sur les produits Microsoft (Xbox/Windows Phone) ou Sony (Playstation/Xperia).


Les produits connectés sont partout ? Orange a aussi son mot à dire sur la question. Son service Pops accessibles aux entreprises permettra à ces dernières de transformer leurs produits en terminaux connectés. Stéphane Richard a pris l’exemple de Quicksilver qui a utilisé Pops pour concevoir un bracelet pour surfeurs permettant entre autre de recevoir des informations sur la météo même dans l’eau.

D’autres innovations et services ont ainsi été présentés ce matin : Homelive (un système de maison connectée), Family Place (une sorte de Facebook pour la famille), Beacon (un boitier qui diffusera des informations dans un environnement comme une salle de classe par exemple) ou encore une gamme de mini-caméras 4G qui enregistreront en direct sur le cloud de Dailymotion.

 

La 4G+ à Paris


Mais c’est lorsqu’il redevient un simple opérateur qu’Orange est peut-être le plus convaincant. Ainsi il a annoncé l’ouverture immédiate à Paris de son réseau à la 4G+, une super 4G permettant des débits jusqu’à deux fois supérieurs à cette dernière en théorie. Un déploiement qui devrait concerner les plus grandes villes de France d’ici 2015. Sur ce point, Orange creuse l’écart avec ses concurrents (Free notamment) qui ne proposent pas ce type de services. L’opérateur a enfin annoncé un relifting de ses boutiques (conçues autours de différents espace séparés par des portes symboliques) et le lancement de nouveaux services comme la prise de rendez-vous en ligne, le retrait en magasin de produits achetés en ligne, des vendeurs nomades équipés de tablettes qui font office de terminaux de paiement. Un concept qui devrait ouvrir ses portes à Paris d’ici 2015.
Bref une grosse mise à jour pour Orange plus qu’une réelle révolution…

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter