Quatre ministres du Commerce en cinq mois, vers un record ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec le remaniement en cours, le ministère du Commerce aura connu la plus grande instabilité de tous les ministères, avec quatre nominations de ministres en cinq mois, si l’on compte la prochaine qui devrait avoir lieu demain.

Carole Delga, actuelle ministre du Commerce. Sera-t-elle reconduite ?
Carole Delga, actuelle ministre du Commerce. Sera-t-elle reconduite ?

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Carole Delga, actuelle secrétaire d’Etat au Commerce auprès d’Arnaud Montebourg, va-t-elle être reconduite ? Tout dépendra des équilibres que va rechercher le Premier ministre, Manuel Valls, d’un éventuel retour des Verts, du nombre de femmes dans le gouvernement, de l’influence des poids-lourds du gouvernement, comme Michel Sapin ou Laurent Fabius. Mais en tout état de cause, s’il y a à nouveau un ministre ou un secrétaire d’Etat au Commerce, ce sera le quatrième en cinq mois !

En effet, Carole Delga, élue députée de Haute-Garonne en 2012, a été nommée secrétaire d’Etat au commerce dans le gouvernement Valls le 3 juin. Mis à part lors de l’ouverture des soldes et lors de l’adoption de la loi sur l’économie sociale et solidaire, on ne l’aura guère vue prendre la parole. Le temps a été trop court entre sa nomination et la trève estivale. Si elle n’était pas reconduite, son passage aura été éclair.

C’est aussi le cas pour Valérie Fourneyron. L’ex-maire de Rouen a été nommée par Manuel Valls dès son arrivée à Matignon, en avril. Elle était précédemment ministre des Sports dans le gouvernement Ayrault. Elle avait reprise à cette occasion deux portefeuilles : ceux de Sylvia Pinel, pour le Commerce, et de Benoît Hamon, pour la consommation. Valérie Fourneyron a repris le texte de Sylvia Pinel légiférant sur l’urbanisme commercial, les baux commerciaux et le régime de l’auto-entreprise, qui a été adopté au mois de mai.

Puis elle qui a bouclé l’adoption de la loi sur la consommation, qui régit notamment les relations commerciales et le e-commerce, et que Benoît Hamon avait défendu devant les parlementaires pendant deux ans. La loi est entrée en vigueur en début d’année, et elle est devenue applicable pour sa partie relations commerciales en juillet. Las, pendant les débats, la ministre connaît des problèmes de santé, qui vont entraîner sa démission et son remplacement par Carole Delga.

Au final, avec la nomination attendue pour demain, ce sont quatre ministres qui se seront succédé au ministère du Commerce, et même cinq si l’on ajoute le ministère de la Consommation : Sylvia Pinel, Benoît Hamon, Valérie Fourneyron, Carole Delga, auquel il faut ajouter le secrétaire d’Etat ou le ministre qui sera nommé demain. A l'heure où nous écrivons ces lignes, Manuel Valls rencontre tous les ministres démissionnés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA