Quatre solutions pour un magasin mieux connecté

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le développement de l’omnicanal imposeaux magasins de se réinventer, en s’équipant de nouveaux outils. Plein phare sur quatre solutions pour devenir un point de vente 3.0.

La tablette devient un outil
clé pour les vendeurs
afin d’accompagner
leurs clients.
La tablette devient un outil clé pour les vendeurs afin d’accompagner leurs clients.

Du multicanal, les enseignes sont passées au cross-canal et doivent aujourd’hui migrer vers l’omni­canal. Reconnaître son client tout au long de son parcours d’achat devient un enjeu complexe pour les distributeurs, tant les scénarios possibles se révèlent variés. De plus, d’un point de vue organisationnel, les activités e-commerce et retail se trouvent encore souvent dissociées dans les groupes. Or, pour Cegid, le point de vente doit se connecter ! Le spécialiste français de l’ERP (Entreprise Resource Planning ou logiciel de gestion du magasin) a d’ailleurs réuni du 18 au 20 mars, à Berlin, ses clients du monde entier afin de leur présenter sa vision du commerce ­connecté « The Next Generation ».

Investir en mobilité dans le point de vente

Loin d’être mort, le point de vente doit évoluer pour coller aux nouvelles attentes du client. « Le magasin restera au cœur du dispositif, assure Nathalie Echinard, directrice des marchés verticaux chez Cegid. Mais il doit se transformer, en créant, par exemple, des zones de préparation de commandes, ou encore un guichet dédié au click & collect, etc. » Et de conseiller à ses clients en guise de conclusion : « Investissez en mobilité en magasin, tout en conservant une cohérence entre prix et rentabilité. »

Cédric Ducrocq, président du groupe Dia-Mart, auteur du livre Distribution : inventer le commerce de demain (éditions Pearson, 2014), est intervenu lors d’une plénière du Cegid Connections 2015, en déclamant, devant plus de 450 retailers : « Au cours des quinze dernières années, les enseignes ont créé des temples à la gloire de leur marque, pour que le client vienne l’adorer. Cette démarche se révèle désormais obsolète. Il faut maintenant montrer à son client qu’on l’aime et lui donner des preuves d’amour ! Le digital permet de modifier le parcours client. Toutefois, l’ajout de technologie doit l’enrichir et, surtout, en magasin, son application se doit d’être simple et rapide, car le client ne veut pas attendre. »

Il existe, en effet, de multiples innovations pour digitaliser les points de vente et faire évoluer la relation client-vendeur. Le lab Cegid Innovation Store recense plusieurs sociétés qui travaillent sur de nouvelles solutions. Stockage, paiement, ticket de caisse, communication, renseignement produit... Quasi toutes les opérations en magasin bénéficient d’une évolution. Lick, la chaîne de points de vente dédiée aux objets connectés, a d’ailleurs conçu l’ensemble de son magasin en déconstruisant les codes classiques du retail, et en partant du postulat que ses clients sont des « consomm’acteurs ». Ainsi, les objets peuvent être testés, et les clients ont la possibilité de prendre rendez-vous avec un vendeur pour être accompagnés dans leurs achats. Aux États-Unis, 46% des magasins proposent un tel service, contre à peine 6% en France.

> 50 %

D’ici à 2018, plus de 50% des clients utiliseront avant tout une tablette ou un smartphone pour toutes leurs activités online.

Source : Gartner

Dématérialisation du ticket de caisse

  •  La solution Weceipt prend en charge, pourle compte des enseignes, la dématérialisation du ticket de caisse. Le clientne reçoit donc plus rien lors de son passage en caisse.Sa preuve d’achat sera directement envoyée surla plate-forme Weceipt,qui peut reprendreles couleurs du distributeur.
  • L’intérêt Au-delà de l’aspect environnemental, la dématérialisationdu ticket de caisse permet aux distributeurs de mieux connaître leur client,de lui proposer des offres promotionnelles ciblées, ou encore de recueillir son avis sur un thème choisi.
  • L’application La législation impose aux vendeurs de fournirune preuve d’achat à la demande du consommateur. Leclerc a été un pionnieret propose déjà à ses clients porteurs de la carte de fidélité de leur envoyer leurs tickets par mail. Mais cette pratique reste peu courante en France.

Écoute des réseaux sociaux

  • La solution Avec Radarly, Linkfluence analyse les conversations publiées sur les réseaux sociaux dans le monde. Cette solution en mode SaaS (via un portail web) traduit les propos récoltés sous forme de graphique. La marque peut aussi entrer en contactavec les internautes.
  • L’intérêt Les réseaux sociaux sont un superbe terrain d’expression. Vérifier ce qui se dit surla marque, le produitou les boutiques permet de mieux gérer sa relation client, ou de validerla perception des actions de comm’ et de marketing. Cette solution est dédiée aux community managers.
  • L’application L’écoute des réseaux sociaux est une pratique courante pour les grands groupes. Mais les nouvelles solutions permettentun pilotage plus fin des conversations sur la Toile, avec un traitement en temps réel, et une prisede contact rapide avecdes « influenceurs ».

Utilisation de la caisse mobile

  • La solution Motion propose une caisse mobile, dont l’écran est une tablette. Pour s’adapter à un usage en magasin, l’outil résisteaux chocs et aux chutes.
  • L’intérêt La caisse mobile permetde diminuer les files d’attente, les transactions se réglant directement en rayon. La relation avecle client est améliorée.

  • L’application La mise en place de caisses mobiles a déjà fait ses preuves chez certaines enseignes, comme Darty ou Lick, mais imposede repenser le magasin.

Vision en temps réel des stocks

  • La solution Tagsys s’appuie sur les étiquettes RFID, une antenne centrale et des répéteurssans batterie dansles rayons pour faireun inventaire permanentdes stocks.
  • L’intérêt Cette solution permetaux vendeurs d’identifier quele produit se trouve bien en stocket de répondre instantanément aux clients. De plus, grâce aux capteurs, l’employé peut être guidé vers le bon emplacement. Tagsys annonce un prix de 20 à 50 fois moins élevé que le système classique actuel, avec de multiples antennes fixées au plafond.
  • L’application Tagsys a présentécette solutionau dernier salon NRFde New York, et de gros retailers américains s’intéressent de prèsà la solution. La Francese montre plus en retard sur cette technologie.

1 commentaire

Alexandre

15/04/2015 14h44 - Alexandre

Tout à fait, le clienteling en magasin semble indispensable pour répondre aux attentes des clients sur-informés et ultra connectés. L'application MySephora développée par Cy-Play est d'ailleurs un succès depuis 4 ans ! Qu'attendent les autres retailers ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2362

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA