Quatre syndicats dénoncent des suppressions d'emploi déguisées chez Auchan

|
auchan

CFTC (majoritaire chez Auchan), CFDT, F.O et CGT sont unanimes : le plan de transformation d'entreprise (PTE) proposé par la direction sur trois ans (2012-2014) est un leurre. Ce dernier, soumis lors d'un comité central d'entreprise la semaine dernière aux organisations syndicales, a donc été rejeté par toutes, à l'exception de la CGC, qui n'a pas émis d'avis favorable. "Ce plan qui annonce 3800 créations de postes se traduira en réalité par la suppression de 1700 postes", explique à LSA Pascal Saeyvoet, délégué F.O. Ces créations de postes se feraient par l'ouverture de 56 magasins, dont 50 Auchan Drive, et par le turn-over naturel. Mais dans le même temps, sept périmètres verraient leurs effectifs diminuer : la sécurité, les vendeurs, les services du personnel, la comptabilité, la mise en rayon, les livreurs, le service après-vente. Ainsi, selon F.O, un standard unique serait créé à Trappes, dans les Yvelines avec 30 postes, pour remplacer les onze plates-formes de SAV en France. "Une bonne gestion des emplois aurait permis d'éviter un plan qui inquiète les salariés", déplore Pascal Saeyvoet. Comme dans d'autres groupes d'hypermarchés, la gestion des effectifs se fait au ralenti depuis quelques années déjà. "Où s'arrêtera-t-on? se demande le syndicaliste. A force d'externaliser les tâches, nous allons perdre les compétences en interne".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations