Quelle a été la consommation de produits laitiers en France en 2019 ?

Selon une étude réalisée par FranceAgriMer, la consommation des produits laitiers en France en 2019 a été différente en fonction de catégories. Le lait conditionné recule toujours tandis que la crème, le beurre, le fromage et l’ultrafrais progressent. Le bio connait une forte croissance.

 
Partager
Quelle a été la consommation de produits laitiers en France en 2019 ?
La consommation des produits laitiers en France en 2019 est en croissance, sauf pour le lait de consommation

FranceAgriMer a souhaité faire un focus sur la consommation des produits laitiers au sein des foyers français en 2019 et voir quelles étaient les marges de progression encore réalisables. Selon l’étude réalisée par FranceAgriMer, auprès de 20 000 ménages, la catégorie a évolué différemment en fonction des sous-segments qui la composent. On assiste à un recul des achats de lait conditionné en 2019 (-1,5 % en volume) alors que dans le même temps la croissance des jus végétaux s’est arrêtée. Le lait UHT demi-écrémé, qui représente la majorité des volumes a bien résisté avec un repli de 0,9 %. La croissance des matières grasses solides a été quasiment uniquement liée à l’évolution des prix, en moyenne de 7 %. Mais la margarine baisse de 4,4 % tandis que les matières grasses allégées progressent légèrement de 0,5 % et le beurre de 1,8 %. Sur l’ultrafrais, les catégories sont restées stables en volume mais ont progressé de 3,2 % en valeur, grâce à la hausse de la fréquence d’achat. Trois segments ont affiché un développement des ventes : le chèvre (+10,1 % en volume), le brebis (+5,4 % en volume) et le végétal (+6,4 % en volume). Enfin, pour le fromage, toutes les catégories ont progressé en 2019.

Le bio devrait encore progresser mais frein avec le prix

Sur le bio, la consommation a explosé au cours des dernières années. Entre 2016 et 2019, les achats ont augmenté de 22 à 87 % en volume selon les produits et de 25 à 100 % en valeur. Des résultats qui s’expliquent par un taux de pénétration et des fréquences d’achat plus importants. Si le bio tend à se démocratiser, la marge de progression est encore importante car le taux de pénétration ne dépasse pas 37 % pour les yaourts, 34 % pour le lait et n’atteint pas 20 % pour les autres produits. Le prix fait partie, en revanche, des freins à l’achat, notamment pour les foyers modestes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

MICHAEL PAGE

Business Analyste H/F

MICHAEL PAGE - 24/09/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

INDIANA CAFE

INDIANA CAFE

Depuis plus de 30 ans Indiana café est la « brasserie américaine » !

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS