Marchés

Quelles sont les entreprises agroalimentaires qui ont la meilleure réputation ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Réputation Institute a mené une étude auprès des Français pour mesurer la réputation de 33 entreprises du secteurs agroalimentaire. Zoom sur les gagnants et les perdants de ce classement.  

REPUTATION
REPUTATION© #85334987 | Auteur : underverse

Quelles sont les entreprises agroalimentaires les mieux perçues par les Français ? Pour le savoir, Reputation Institute France, spécialiste du sujet, a réalisé un sondage auprès des Français, familiers de la marque. S'appuyant à la fois sur une dimension émotionnelle et rationnelle, l'institut se base sur plusieurs critères: les produits/services, la performance, la citoyenneté, l'innovation, le leadership, la citoyenneté, les conditions de travail et la gouvernance pour arriver à un score global sachant qu'une note supérieure à 80 correspond à une réputation excellente, entre 70 et 79 à une réputation forte, entre 60 et 69 à une réputation modérée, entre 40 et 59 à une réputation faible et en dessous de 40 à une réputation pauvre".

Les entreprises agroalimentaires mieux notés

Or, souligne Olivier Forlini, directeur de Réputation Institute France, "la réputation est importante parce qu’elle influe sur le business : elle donne envie d’acheter, de recommander la marque, elle permet de recruter plus facilement...A l'inverse, une réputation faible est de nature à fragiliser l'entreprise surtout en cas de crise". Fort d'une étude plus large multisecteur, publiée en mai dernier, ce dernier constate tout d'abord "que les entreprises agroalimentaires sont mieux notées que les autres secteurs comme les finances, l’énergie avec un score moyen à 70,2. A noter aussi l’écart important, de l’ordre de 5 points, entre les entreprises agroalimentaires françaises et les entreprises étrangères alors que d’habitude c’est plutôt l’inverse".    

Moêt & Chandon en tête  

Dans le détail, 18 entreprises sur 33 affichent un score supérieur à 70 avec en haut du classement Moët & Chandon, qui est la seule marque à dépasser les 80, suivie d'une autre marque de champagne, Dom Pérignon et d'Evian. En bas du classement, Pepsico, derrière Mondelez International et Doux. A noter l'écart type important entre le 1er et le dernier. 

Découvrez l'intégralité du classement

Dans le détail, item par item, les Tops 3 établis par Reputation Institute font apparaître d'autres enseignements intéressants. Ainsi Nescafé, 8ème au général se retrouve en pole position sur le critère de l'innovation et 3ème sur la gouvernance. Nestlé de son côté est classé numéro un sur la citoyenneté et le leadership, numéro 2 sur la performance et numéro 3 sur l'environnement de travail. Tandis que Coca-Cola ressort en haut du classement sur la performance.   

Le Top 3 selon les critères 

 

Concrètement, comment faire pour améliorer sa réputation ? "Il s'agit d'être bon sur l'ensemble des critères précédemment définis. De l'importance aussi de plus en plus forte de travailler le levier de la RSE, en communiquant mieux sur les actions réalisées", conseille Olivier Forlini. 

La RSE, un point faible

Car à ce jour, la RSE ressort comme le point faible des entreprises agroalimentaires. Selon le classement spécifique établi par Reputation Institute, le secteur de fait est largement moins bien noté. Aucun ne dépasse les 80, seuls 6 sont au dessus de 70 dont Nestlé qui occupe la pôle position, 21 entre 60 et 70 et 7 en dessous de 60, synonyme donc de réputation moyenne. 

Découvrez le classement de la réputation RSE des entreprises agroalimentaires en France

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

2 commentaires

.

03/12/2016 09h11 - .

Mdr voilà un sondage de plus qui a la fois ne veut rien dire et est complémentèrent à côté de la plaque. Il n y a qu'à voir les volumes écoulés par coca et sa place dans se classement. Ce seul exemple suffit à decribiliser cet article sauf à considérer que les français achètent du coca à contre cœur. Quand à mondelez et pepsico je prends le pari que pas 1 sondé sur 10 avait les marques des groupes en tête en formulant leur réponse. Y a vraiment des gens payer à produire des inepties

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Bocquet felix

01/12/2016 18h56 - Bocquet felix

Est il possible de connaître precisement les critères et la méthodologie de l'étude conduisant à ces résultats ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA