Marchés

Quels cadeaux de Noël sous le sapin pour les grands ?

|

Gadgets high-tech, appareils ménagers plaisir ou jeux en bois écolo... En 2010, les fêtes de fin d'année devraient être celles du divertissement et du ludique. Les grands aussi auront leurs jouets.

Prendre une tasse de thé en surfant sur son iPad pendant qu'un DVD Disney sur les flamants roses de Tanzanie passe sur l'écran plat du salon... Si LSA a vu juste dans sa sélection de cadeaux de Noël, ce genre de scène pourrait être fréquent durant les fêtes. Bien sûr, tout le monde n'aura pas les moyens de se payer la tablette tactile d'Apple et tous les Français ne sont pas amateurs de thé (14 % des hommes et 20 % des femmes en consomment régulièrement) au point de dépenser 130 € pour une machine alors qu'un sachet dans une tasse peut faire l'affaire.

 

Des gadgets de luxe pour se faire plaisir

Il n'empêche, en dégainant leurs innovations, en début d'année pour l'un et à la rentrée pour l'autre, Apple et Nestlé ont eu l'ambition d'« éduquer » le marché, de faire progressivement monter le désir pour que les consommateurs craquent en fin d'année. Deux produits, dans le fond, qui n'ont rien de révolutionnaire mais qui, par leur design et leur usage, n'ont pas d'équivalent à ce jour. Des gadgets, en somme. De luxe certes, mais des gadgets malgré tout. Bref tout ce qui plaît aux enfants. Et de plus en plus aux grands enfants.

Car, cette année, les parents auront de quoi se faire plaisir. Se payer des jouets de grands. Comme l'hélicoptère A.R. Drone de Parrot, le cadeau des papas qui fera saliver les bambins. Imaginez un vaisseau spatial muni de quatre hélices, que l'on dirige directement depuis son iPhone grâce aux caméras disposées sur le cockpit. Encore une fois, un plaisir coûteux (300 €), mais qui amusera toute la famille, à condition qu'il ne finisse pas dans la bûche à la suite d'une mauvaise manipulation ! Un gadget encore, mais - cocorico ! - une innovation française, pour une fois. La Fnac, première enseigne à avoir référencé le produit, y croit beaucoup pour les fêtes de fin d'année. D'autant que, outre un objet de modélisme, il s'agit d'un jeu vidéo dans le réel, puisque des missions et des ennemis à détruire apparaissent en réalité augmentée sur l'iPhone.

 

Succès annoncé de la PS3 au rayon des consoles

Pour les familles technophiles, les consoles de jeu seront certainement encore cette année présentes sous le sapin. Peut-être moins que les années précédentes (les consoles actuelles accusent leur âge, la Wii va vivre son quatrième Noël...), sauf peut-être pour la PS3. La console de Sony, qui réalise en 2010 sa plus belle année depuis son lancement, s'est refait une jeunesse cet été avec ses manettes PS Move qui permettent de jouer en réalisant des mouvements. Comme sur la Wii. « Sauf qu'elle est équipée d'un lecteur blu-ray qui peut lire les films en haute définition et en 3D, s'empresse d'ajouter Georges Fornay, président de Sony Computer France. Nous escomptons un record sur les derniers mois de 2010 pour la PS3, qui pourrait être la station de divertissement que les familles voudront s'offrir en cette fin d'année. »

 

Le petit ménager pour le fait-maison plaît toujours

Le repli sur le foyer a été une tendance forte des fêtes depuis trois ans, crise oblige. Et, même si le contexte économique semble être cette année un brin moins mauvais, cette tendance sera probablement toujours forte en 2010. Le petit électroménager, gros carton pour les fêtes, sera donc encore sur bien des listes envoyées au Père Noël. Que ce soit dans le thé ou le café, avec Instant-T ou les éternelles machines à capsule (Nespresso, mais aussi Dolce Gusto, et toujours Senséo), ou les appareils qui proposent de tout faire soi-même.

Après les machines à pain et les fontaines à chocolat des années précédentes, ce pourrait être au tour des yaourtières, tourtières ou céréalières d'être le cadeau en vogue. Les industriels ne manquent pas d'imagination pour innover. Pour cela, il leur suffit de scruter nos garde-manger et de mettre au point la machine qui permettra de faire nous-mêmes les produits qu'ils y trouvent. Bon, personne n'a encore mis au point de machine pour battre soi-même le beurre ou pour moudre le grain afin de faire sa propre farine. Mais, qui sait, ce sera peut-être pour l'année prochaine...

Car, derrière toutes ces machines, c'est le triomphe du sain, du bon et de l'écolo. Ces préoccupations ne semblent pas s'estomper avec le temps. Au contraire. Cette année, l'association WWF soutient ainsi de nombreuses initiatives d'industriels qui ont décidé de mettre du « vert » dans la hotte du Père Noël. Des ustensiles de cuisine fabriqués en acier non polluant aux jeux de société en bois issus des forêts gérées de manière responsable en passant par des DVD qui célèbrent la splendeur de la nature (belle collection chez Disney)... les consommateurs écolo-responsables n'auront que l'embarras du choix.

Si, malgré ça, votre liste reste désespérément vide, les coffrets cadeaux seront cette année encore une bonne alternative. D'autant que les spécialistes SmartBox, WonderBox et les autres ne manquent pas d'imagination. Stages de magie, de création artistique, carte VIP pour assister backstage à des concerts et des performances artistiques... Noël sera créatif.

Pour les amateurs de BD, WonderBox a aussi prévu de quoi faire. Avec son coffret Largo Winch, la marque prépare la sortie du second film sur le héros milliardaire. Au programme, des stages de pilotage de Lamborghini ou de jet-ski, ou une course à bord d'un catamaran... Quelques heures de grand frisson avant de rentrer au coin de feu et de profiter de Noël en famille. Autour d'une tasse de thé ?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message