Marchés

Quels objets connectés pour le Pem ?

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

 

Le Téléshopping de TF1 débarque en GMS

Depuis septembre, le téléachat de TF1 (100  € de CA en 2013) s’invite en GSA et GSS via un partenariat avec Venteo, spécialiste de la vente assistée par vidéo, présent dans 3 000 magasins. L’offre donne la part belle à l’électroménager, tel l’appareil 4 en 1 Tarte Révolution, un best-seller de l’émission. Le « vu à la télé » dans mon hyper !

Philips remanie sa direction

À 43 ans, Dimitri Jallade a pris la tête, au printemps, de Philips Consumer Lifestyle France. Peu avant sa nomination, Philips avait recruté un ex-Beiersdorf, Sébastien Blaise, pour prendre la direction marketing de la filiale en remplacement de Marc-Antoine Hennel promu directeur de la stratégie et du développement de Philips France.

 

Après le vintage, le pop’art !

Fini le design rétro, place aux couleurs « vibrionnantes » ! La mode pop arrive dans le Pem, à l’image des nouvelles gammes Kenwood ou, plus étonnant, des nouveaux coloris (en édition limitée) habillant les défroisseurs verticaux SteamOne pour ce Noël. 

Les infos en couleurs

Après l’Opti-Grill de Tefal (groupe Seb) dont le bouton change de teinte au fur et à mesure que la viande cuit, Russell Hobbs, avec sa gamme Illumina, fait changer de couleur certains éléments de ses grille-pain, bouilloire et batteur et robot !

Slide away

Outre en blanc, l’effet smartphone se retrouve aussi en Pem, avec des écrans tactiles et un design fluide et lisse, comme celui du nouveau robot-café Melitta. Idéal pour « glisser » du bout des doigts sur les commandes…

   

Quels objets connectés pour le Pem?

Après la brosse à dents Kolibree, le pèse personne Web Coach Pop de Terraillon, c’est au tour de Seb de lancer, en décembre prochain, son premier objet connecté : le multicuiseur Cookeo Connect qui, grâce à une application permet d’accéder à des recettes, commenter et partager ses préparations… Même l’aspirateur se connecte, comme le robot SmartHome de LG capable d’envoyer une alerte sur le smartphone de son propriétaire en cas d’intrusion dans son domicile, photo de l’importun à l’appui ! Demain, tout notre petit électroménager sera-t-il connecté ? Pas si sûr : « Nous avons travaillé à une bouilloire connectée. Mais quel est l’intérêt pour le consommateur de connaître la température de l’eau depuis son fauteuil ? Clairement aucun, surtout si cela surenchérit le coût de l’appareil », tranche Yves Delzenne, directeur général de Riviera & Bar/Astoria, qui voit davantage une utilité en SAV.

Même son de cloche au Gifam : « Deux familles de produits sont plus réceptives au connecté : la préparation culinaire et la beauté/bien-être », pronostique Camille Beurdeley. Rendez-vous en février prochain, quand GfK présentera une étude transversale sur le sujet.

 

Les petits appareils observent l’étiquette

Après le blanc, l’étiquette énergie a fait son entrée sur le Pem : depuis septembre, les aspirateurs traîneaux et les balais avec fil l’arborent, affichant la consommation d’électricité, l’efficacité en dépoussiérage, le niveau sonore et même la capacité à retenir la poussière. Avec réduction de la puissance, à 1 600 W, et à 900 W pour 2017. « L’arrivée de l’étiquette a conduit les fabricants à développer une nouvelle génération d’appareils », note Camille Beurdeley. Si dès janvier 2015 les cafetières devront intégrer un système de mise en veille automatique, l’étiquette ne les concerne pas encore. « Mais il est clair que l’objectif, à terme, est de la déployer sur le Pem et le brun », poursuit la déléguée du Gifam.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA