Foodtech : Meituan Dianping boucle la plus grosse IPO de la tech depuis 4 ans

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le géant chinois de la vente en ligne groupée et de la livraison de repas, dans lequel a investi Tencent, a levé 4,2 milliards de dollars dans le cadre de son introduction à la Bourse de Hong Kong.

Meituan
Meituan © Meituan

[Mise à jour le 14/09] Meituan Diangping, licorne chinoise de la livraison de repas à domicile et des achats groupés à la Groupon, a bouclé cette semaine la plus grosse IPO d'une entreprise de la tech dans le monde depuis l'IPO d'Alibaba en 2014. Dans le cadre de cette entrée à la Bourse de Hong Kong, la société chinoise a levé 4,2 milliards de dollars auprès des investisseurs pour une valorisation de 53 milliards ont indiqué des sources proches du dossier à CNN. La société ne sera en effet cotée qu'à partir du 20 septembre et ces chiffres ne sont donc pas encore publics. 

L'entreprise a des atouts, le géant du numérique chinois Tencent a notamment pris des parts dans la société, mais elle a aussi des faiblesses : son core business, la livraison de repas, qui génère 62% de son chiffre d'affaires, est encore loin d'être rentable. Cela pourrait encore durer plusieurs années, car ses concurrents dans le secteur, notamment Alibaba, mènent en Chine une coûteuse guerre des promotions espérant gonfler leur base clients. 

Meituan Dianping a perdu 3 milliards de dollars en 2017. Elle était valorisée 30 milliards de dollars lors de sa dernière levée de fonds de 4 milliards de dollars, bouclée en octobre 2017, devenant ainsi la quatrième start-up la plus rentable de la planète pour ses investisseurs de départ.

La société, alors appelée Meituan, a été créé par le serial entrepreneur Wang Xing comme une réponse chinoise à Groupon et à ses achats groupés de produits et de services en ligne, qui permettent au client final de bénéficier de prix cassés. Après avoir écrasé ses rivaux chinois dans le secteur, comme Nuomi (qui était soutenu par le Google chinois Baidu), l'entreprise a cherché à étendre son écosystème pour devenir une "super application" qui rend ses utilisateurs captif, comme le fait très bien Tencent avec WeChat.

Disposer d'une importante base d'utilisateurs

L'étape numéro un pour y parvenir : disposer d'une importante base d'utilisateurs. Meituan, dont l'un des principaux investisseurs n'est autre que Tencent, fusionne donc en 2015 avec Dazhong Dianping, une plateforme participative ressemblant comme deux gouttes d'eau à Yelp dans laquelle a investit... Alibaba. Ce site et cette application, qui permettent aux internautes de poster des commentaires sur des commerces locaux, disposent d'un grand nombre d'utilisateurs. Résultat : en 2017, l'écosystème applicatif du nouveau groupe baptisé Meituan-Dianping totalise plus de 200 millions d'utilisateurs uniques actifs par mois.

La compagnie s'est ensuite lancée dans la livraison de repas, secteur ultra-concurrentiel où elle est au coude à coude avec Ele.me, filiale d'Alibaba. En 2017, Meituan Dianping aurait croqué 46% des parts de ce marché qui pesait 31 milliards de dollars, selon les consultants de Trustdata, cités par Forbes. Mais attention, cette conquête à un prix : pour séduire un maximum de clients, l'entreprise leur a offert des discount massifs sur leurs repas et ne gagnera probablement pas d'argent sur cette verticale jusqu'à ce que sa guerre avec Ele.me tourne à la victoire pour l'un des deux adversaires.

Concurrencer Alibaba dans la livraison de repas

Meituan Dianping permet également aux internautes de réserver une chambre d'hôtel en ligne, d'acheter une place de cinéma… Comme Alibaba et Tencent, la société a également construit son propre système de paiement, un e-wallet que ses clients peuvent utiliser pour payer leurs achats sur l'application. Meituan Dianping tente actuellement de s'installer sur une nouvelle verticale : celle de la mobilité. Elle a lancé son service de de VTC à la Uber dans sept villes chinoises en mars 2018 et a mis la main en avril sur l'entreprise spécialisée dans le partage de vélo Mobike pour 2,7 milliards de dollars. Cette stratégie d'expansion est très coûteuse en cash, d'où la future entrée en Bourse de l'entreprise.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA