Qui est Michel Bourel, le nouveau président de la fédération française de la franchise?

Comme anticipé dans l’édition du mardi 12 avril de la newsletter de lsa.fr dédiée à la franchise et aux réseaux indépendants, c’est Michel Bourel, le PDG fondateur de Cavavin, qui a été élu président de la fédération française de la franchise, le 13 avril à midi, à Paris, au siège du Medef.

Le nouveau patron de la fff, Michel Bourel, un autodidacte, qui a créé et développé le réseau Cavavin.
Le nouveau patron de la fff, Michel Bourel, un autodidacte, qui a créé et développé le réseau Cavavin.© lsa

La rédaction vous conseille

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

C’est donc bien Michel Bourel, seul candidat déclaré, qui a été élu président de la fédération française de la franchise (fff), le mercredi 13 avril vers midi, après le vote des 18 administrateurs de la fédération réunis au siège du Medef, à Paris. Il succède à René Prevost, 60 ans, patron du développement de Speedy qui au terme de ses 2 mandats de 2 ans ne pouvait plus statutairement se représenter. Ce dernier reste quand même au bureau de la fff, comme vice-président en charge des relations avec les adhérents, un poste que son successeur occupait depuis 2009, 2 ans après son entrée au conseil d’administration de la fédération.

Un autodidacte, fondateur de Cavavin

Michel Bourel, 68 ans, est le PDG fondateur de Cavavin un réseau de cavistes en franchise qui pèse environ 50 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 148 magasins en franchises et 4 unités intégrées, dont la Winery à Bordeaux… Cet autodidacte revendiqué détient 53% de l’entreprise qu’il a fondée en 1985. Le reste du capital est aux mains d’un associé et de la famille Lurton qui possède notamment de très beaux vignobles de Margaux. Son enseigne gère plus de 2 000 références produits, provenant de 150 fournisseurs et indique commercialiser plus de 3,5 millions de bouteilles par an.

Représentant et défenseur des petits réseaux

Dans son premier discours de président, Michel Bourel a insisté sur "la nécessité de défendre le modèle stratégique de la franchise", en même temps que sur les missions clés de la formation mais aussi de l’aide au développement à l’international que la fff compte encore renforcer dans son plan d’actions 2016. Le nouvel élu a aussi confié à LSA qu’il se voyait comme "un représentant et un défenseur des intérêts des petits réseaux", plutôt provinciaux – son siège est basé en Loire-Atlantique et son enseigne essaime surtout dans l’ouest de la France – ce qui devrait contribuer, selon lui, à faire venir de nouveaux adhérents, proches de ce modèle, à la fff.

Un secteur en forte croissance

Sa fédération profite en effet de la très forte dynamique du secteur. Avec un chiffre d’affaire de 53 milliards d’euros en 2015 (+3,8%), la franchise génère, selon les études de la fff, 13 milliards d’euros de valeur ajoutée pour 8 milliards d’euros de charges sociales. Elle est censée représenter plus de 1830 réseaux (2,1%) et plus de 70000 magasins (+1,9%) en France. Qui plus est, la fédération serait en très bonne santé financière, notamment car elle est propriétaire de Franchise Expo Paris, le grand événement du secteur, dont elle a confié l’organisation à Reed Expositions…

 

Extraits du discours prononcé par Michel Bourel, juste après sa nomination :

« Je suis ravi et honoré d’être élu en tant que Président de la Fédération française de la franchise. Je mesure la responsabilité qui m’est confiée et je m’engage à poursuivre tout le travail déjà réalisé afin que tous, franchiseurs, franchisés, experts du collège, partenaires banquiers, assureurs, médias, vous trouviez dans la franchise et à la FFF, les ressources qui vous aideront dans votre développement. Je suis entré à la FFF, jeune franchiseur, en 1999. J’y ai beaucoup appris, j’y ai côtoyé mes collègues franchiseurs et franchisés, les experts, nous avons échangé nos expériences, j’ai bénéficié des multiples services de la FFF qui m’ont aidé, mon équipe et moi, à nous professionnaliser et à mieux maitriser le modèle stratégique de la franchise. Nous avons de la chance d’avoir une fédération forte, bien organisée et crédible face à ses interlocuteurs. Crédible parce que représentative, crédible aussi grâce à la qualité de ses adhérents, de ses travaux, des idées qu’elle défend et de par la manière dont elle les défend. Je propose aujourd’hui de m’inscrire dans cette continuité, sur les fondamentaux de la fédération. Nous allons ainsi poursuivre les chantiers en cours, notamment sur les thématiques de la multi-canalité ou cross-canalité, ou encore sur les nouveaux modes de financement » … « Avec le Conseil d’administration, l’équipe de permanents, nous continuerons de faire de la franchise un modèle stratégique qui nous fait tous grandir et de faire de la FFF, un centre de ressources et de compétences, un point de rencontre, un lieu d’échanges avec et entre nous où nous avons plaisir à nous retrouver. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message