Qui sont les touristes brésiliens, chinois et russes, ces obscurs objets du désir des enseignes françaises ?

|

Ils sont Brésiliens, Chinois et Russes. ils représentent l'avenir du tourisme en France. En tous cas un grand potentiel... Le cabinet Abington Advisory se penche dans une étude sur leurs habitudes de consommation en France, et leurs attentes.

Brésiliens, Chinois et Russes sont autant de touristes attirés par la France. Et avec des envies d'acheter, surtout...
Brésiliens, Chinois et Russes sont autant de touristes attirés par la France. Et avec des envies d'acheter, surtout...© pixarno

En 2013, la France a accueilli la bagatelle de 83 millions de touristes. Dans le lot, beaucoup de Brésiliens, Chinois et Russes. Disons, en tous cas, que ces trois nationalités représentent un enjeu important pour la France avec, dans ces trois pays, des classes moyennes et aisées en croissance, et désireuses de visiter le vaste monde. Qui plus est en ayant le portefeuille bien garni…

Le cabinet de conseil Abington Advisory a donc passé au crible les habitudes des touristes de ces pays pour tenter de mieux les cerner. On apprend ainsi qu’ils passent en moyenne dix jours à Paris et qu’un quart d’entre eux ont clairement pour objectif de faire du shopping.

 

 

Pour assouvir ce désir de shopping, Paris reste évidemment la ville incontournable. Avec, cela n’étonnera personne, les Champs-Elysées comme lieu incontournable (50%), juste devant le boulevard Haussmann, avec les Galeries Lafayette et Le Printemps (45%).

 

 

Une fois les lieux d’achats connus, reste encore à savoir ce qui est acheté, justement. Les marques préférées de ces touristes sont, dans l’ordre, Vuitton (27%), Chanel (14%) et Dior (12%). Ils achètent d’abord des vêtements (51%), puis des souvenirs (40%) et des parfums et des produits de cosmétique (38%).

Leur budget ? 151€, en moyenne, pour les parfums, 295€ pour les vêtements et 855€, Vuitton oblige, pour la maroquinerie.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter