Rachat: L'Allemand Karstadt espère beaucoup du Français Max Azria

|
© DR

Max Azria entre au capital de Karstadt avec Nicolas Berggruen. Les deux alliés se disaient confiant avant les vacances et ils avaient raison. Après avoir négocié tout l'été avec le fonds Highstreet, propriétaire des murs de 80 des 120 magasins de Karstadt, Nicolas Berggruen et Max Azria ont obtenu une réduction significative des loyers du groupe.
Un accord d'autant plus surprenant que Highstreet était lui-même candidat à la reprise de Karstadt. D'après les premières déclarations du groupe du couturier d'origine française, qui possède 20 % du nouvel ensemble, le prêt-à-porter sera l'un des principaux leviers de relance de l'enseigne allemande. Selon des connaisseurs de Karstadt, les charges de personnel ayant déjà été réduites au minimum, ce n'est pas en jouant les cost-killers que Max Azria pourra s'en sortir.
À suivre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2149

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous