Rachat : Mariage dans l'accessoire entre Big Ben et Modelabs

|
Alain Falc, PDG de Big Ben, spécialiste de l'accessoire de jeux vidéo, ouvre ses horizons à l'univers du mobile.
Alain Falc, PDG de Big Ben, spécialiste de l'accessoire de jeux vidéo, ouvre ses horizons à l'univers du mobile.© DR

C'est un acteur de poids qui va naître dans le marché français de l'accessoire high-tech. Si l'autorité des marchés financiers donne son aval à l'opération, le français spécialiste de l'accessoire de jeux vidéo Big Ben va avaler Modelabs, un autre grand accessoiriste, mais de la téléphonie. Une opération a priori contre nature, puisque c'est le « petit » (Big Ben a réalisé un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros en 2010) qui va s'emparer du « gros » (240 M€ pour Modelabs).

Sauf que le petit est bien plus rentable que le gros. Big Ben a dégagé un résultat net de 10 M€, contre à peine 2,7 M€ pour Modelabs. L'opération, qui se fera en échange d'actions et en cash, valorise Modelabs entre 90 et 100 M€, sachant que la branche téléphonie de luxe sur mesure de Modelabs, qui n'intéresse pas Big Ben, sera « sortie du périmètre ».

En mettant un pied dans l'accessoire de la téléphonie mobile, Big Ben diversifie son portefeuille vers le segment en plein boum qu'est celui du jeu sur smartphone. Pour Modelabs, ce rachat est une aussi une opportunité de croissance, notamment à l'international, puisque Big Ben est présent dans une vingtaine de pays, contre une implantation simplement française pour le spécialiste du mobile.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2185

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA