Raffarin défend sa loi à Bruxelles

|

Lors d'un dîner avec le président de la Commission européenne, Romano Prodi, le premier ministre français a défendu la loi qui porte son nom.

Lacommission avait indiqué en début de semaine qu'elle se demandait si celle-ci n'enfreignait pas les règles communautaires. Jean-Pierre Raffarin a défendu la loi qui porte son nom jeudi soir lors d'un dîner éclair avec Romano Prodi. A l'origine, Bruxelles s'apprêtait à envoyer mercredi un premier avertissement à la France, la mettant en demeure de fournir des explications sur cette législation, avant de se raviser au dernier moment. Après la rencontre, si le chef du gouvernement français s'est refusé à la moindre déclaration, le président de la Commission européenne a laissé entendre que celle-ci allait pousuivre ses discussions avant d'arrêter son jugement. De sources concordantes, de nouvelles discussions entre les experts des deux parties sont prévues à Bruxelles le
19 octobre.

Nadège Joyaux

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA