Rakuten lance sa régie publicitaire en France

|

L'e-commerçant veut multiplier par trois ses revenus publicitaires en 2019. Il permettra dès le moins d'octobre aux annonceurs de cibler les membres de son programme de fidélité Rakuten Club, qui sont un million dans l'Hexagone.

Rakuten lance sa régie publicitaire en France
Rakuten lance sa régie publicitaire en France© Rakuten

Rakuten France officialise le lancement de sa régie publicitaire, qui a vu le jour le 1er juillet 2018. La plateforme e-commerce, qui commercialisait déjà de l'espace publicitaire sur son site avec 3W Régie (créée par Cdiscount), espère multiplier ses revenus liés à la publicité par trois en 2019. Le CPM (coût pour mille impressions) qu'elle facture aux annonceurs a crû de 20% entre début juillet et fin août. "C'est un projet que nous préparons depuis plusieurs mois. Une équipe a été recrutée en interne pour optimiser les revenus et signer de nouveaux deals en direct. Nos espaces sont désormais disponibles sur la majorité des plateformes programmatique", explique Alison Boutoille, responsable monétisation et projet BtoB de Rakuten France.

Rakuten France valorise la donnée transactionnelle des 20 millions de clients qui font leur choix parmi les 200 millions de références produits disponibles sur le site. Cette donnée a de la valeur pour les marques et les marchands car elle leur indique les intentions d'achat des clients de façon plus certaine que celle fournie par exemple par les sites médias : un internaute qui achète un téléphone a très probablement besoin d'une coque. Cette corrélation est nettement moins certaine pour un internaute qui a lu un article sur le dernier smartphone sorti par Samsung ou Apple. Pour mettre en valeur la donnée collectée auprès de ses clients et la combiner avec celle captée auprès d'autres internautes, Rakuten France a travaillé avec le spécialiste de l'adtech Rakuten Marketing, capable de cibler 90% des internautes français.

Un secteur encore dominé par Google et Facebook

Pour booster encore son chiffre d'affaires publicitaire, l'e-commerçant permettra dès le mois d'octobre aux annonceurs de cibler les membres de son programme de fidélité Rakuten Club, qui sont plus d'un million en France. Ces internautes, qui collectent des SuperPoints lorsqu'ils qu'ils effectuent un achat sur la plateforme, peuvent s'en servir pour acheter d'autres produits et services chez Rakuten. Leur taux de réachat et leur panier moyen sont donc plus importants que ceux du client lambda du site, clame-t-il.

"Notre marque est une immense plateforme d'achat-vente qui se présente un peu comme un magasin média : avec des parcours type, des profils de clients très différents, et un volume très important de data ciblée. Nous maîtrisons désormais la data et son environnement, il était logique que Rakuten France lance sa propre régie publicitaire", conclut Fabien Versavau, directeur général adjoint de Rakuten France.

L'e-commerçant marche ainsi dans les pas d'Amazon, dont les revenus publicitaires (qui constitue la majorité du chiffre d'affaires de la catégorie autre de ses comptes) ont plus de doublé sur un an au deuxième trimestre à 2,19 milliards de dollars. Pour l'instant, les e-commerçants ne croquent qu'une toute petite partie des revenus générés par le secteur, qui reste largement dominé par Google et Facebook, mais ils avancent à grands pas.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message