Rakuten se réorganise pour être plus flexible

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Cette réorganisation sera effective en avril 2019. Rakuten annonce également de bons résultats financiers au premier semestre 2018 avec une hausse de 60% de son bénéfice net sur un an.

Hiroshi Mikitani, le PDG de Rakuten.
Hiroshi Mikitani, le PDG de Rakuten.© Rakuten

La rédaction vous conseille

Une importante réorganisation est en cours chez Rakuten. Le cinquième e-commerçant de la planète en termes de volume d’affaires espère ainsi "clarifier la comptabilité, améliorer son efficacité et permettre une optimisation globale des ressources", indique-t-il dans un communiqué. Le japonais va rassembler l'ensemble de son business e-commerce réalisé sur l'archipel - où il est leader avec 30 milliards de dollars de ventes en 2017 et 27% de parts de marché - au sein d'une branche nommée provisoirement Rakuten e-commerce. Ses activités télécoms seront regroupées dans une division appelée Rakuten Mobile Network. Quant à ses activités fintech, qui emploient près de 3 000 des 15 000 salariés du groupe, elles seront chapotées par une nouvelle entité baptisée Rakuten Card.

Les autres business de Rakuten seront intégrés à une nouvelle structure dont le nom n'a pas encore été communiqué, en particulier ses filiales internationales. Le groupe est en effet très présent à l'étranger : en 2010, il a racheté Price Minister en France et Buy aux USA, en 2011, c'est le site allemand Tradoria qui est entré dans son giron, en 2014, il a mis la main sur le site américain de coupons et de cashback Ebates pour 1 milliard de dollars. Cette structure sera chapotée, comme les trois divisions mentionnées plus haut, par la maison mère de l'entreprise.

Un chiffre d'affaires en hausse de 16,4% au premier semestre

Cette réorganisation sera opérationnelle en avril 2019. Elle doit encore être validée par les administrateurs et les actionnaires du géant japonais de la vente en ligne, qui se réuniront pour ce faire en mars 2019 dans le cadre d'une assemblée générale extraordinaire.

Plus flexibles, ces nouvelles branches pourront dixit Rakuten prendre des décisions plus rapidement, ce qui permettra à l'entreprise d'atteindre ses objectifs de croissance. Rakuten souhaite par exemple voir doubler son chiffre d'affaires réalisé dans le secteur de la finance en 2018 et devenir cette année le numéro 4 de la téléphonie mobile au Japon.

La société a également présenté ses résultats du premier semestre 2018. Le bénéfice net du groupe a explosé de 60,3% sur un an. Il pèse désormais 496 millions d'euros. Rakuten annonce un chiffre d'affaires de 3,97 milliards d'euros, soit 16,4% de plus qu'à la même période en 2017. Malgré la présence de plus en plus marquée d'Amazon au Japon, l'activité de Rakuten reste portée par l'e-commerce, qui a permis au groupe de générer un chiffre d'affaires 16,1% supérieur au premier semestre de l'année précédente. Le bénéfice lié à ce business a quant à lui augmenté de 29%. Le chiffre d'affaires de ses activités financières a crû de 22% à 1,51 million d'euros et les bénéfices de 26,4% (à 350 000 euros) grâce à la bonne santé de ses activités de services bancaires.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA