Rapid, l'approche ultracompacte d'Eroski

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Faire tenir l’offre la plus complète dans le plus petit espace, tel est le défi du groupe basque Eroski pour Rapid. Cette nouvelle enseigne mise sur la franchise pour s’implanter dans les régions espagnoles les plus touristiques.

Rapid.psd

«Nous avons créé le concept ex nihilo, sans nous inspirer, comme nos concurrents, d’une de nos enseignes existantes, et en pensant à un achat effectué dans un contexte urbain, touristique ou balnéaire par un consommateur qui cherche une réponse rapide et économique à la satisfaction de ses besoins plutôt que de la profondeur de gamme », explique le directeur franchise d’Eroski, Enrique Martinez Sanz, à propos de la nouvelle franchise du groupe. La visite du magasin pilote de Barcelone, Avenida del Principe de Asturias, l’un des six ouverts depuis deux ans (la première unité non-pilote a été récem­ment implantée aux Baléares­), montre un modèle étonnamment compact.

Malgré sa petite taille, le point de vente se révèle très circulant, à forte composante de marques propres, avec une déco aux tons jaunes et une signalétique dont le trait, comme inspiré d’une BD, souligne les notions de dynamisme et de rapidité.

En effet, Rapid, qui cible les régions touristiques d’Espagne (Baléares, Andalousie, Levant, Madrid et Barcelone), ne vise que des emplacements à fort passage et à large amplitude horaire avec une ouverture de 8 à 23 heures, 365 jours par an. « Nous savons déjà que c’est un concept très rentable tant pour nous que pour les franchisés et, du coup, les demandes affluent », assure Enrique Martinez Sanz.

L’alimentation majoritaire

Dans les linéaires très hauts, qui donnent l’impression d’évoluer dans un labyrinthe, l’alimentation représente la plupart des 3 600 références alors que la droguerie, la parfumerie et l’hygiène se limitent au strict nécessaire. Pain frais, viande et poisson emballés, fruits et légu­mes en vrac sont au rendez-vous, les étiquettes jaunes souli­gnant partout le caractère discount de l’offre. En épicerie, les marques leaders cohabitent avec les MDD d’Eroski. « En Espagne, le consommateur est demandeur de ce type de format qui facilite ses achats avec un assortiment de base très complet, des prix compétitifs et une tranche horaire adaptée », estime le dirigeant. Pour qui le fait de garantir la satisfaction de 800 besoins sur 150 m2, alors que des concurrents comme Opencor (El Corte Inglés) ou Carrefour Express sont plus élastiques en taille, est un autre atout non négligeable. 

  • 150 m2 : La surface
  • 3 600 : produits
  • 800 : besoins couverts
  • 7 : boutiques ouvertes et une prévision de 60 en quatre ans
  • 100 000 € : d’investissement en moyenne par ouverture de la part du franchisé

Source : Eroski

Trois univers :
L’enseigne a été conçue pour trois types d’univers : urbain, touristique et balnéaire avec, pour chacun, un assortiment adapté.

Dynamique

Les couleurs et la signalétique décalée apportent de la vie dans une déco que la hauteur des linéaires risquerait de rendre un peu étouffante.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2483

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA