Recentrage : Best Buy jette l'éponge au Royaume-Uni

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
L220401802_1Z.jpg
L220401802_1Z.jpg© DR

Fini le rêve du distributeur américain d'électrodomestique Best Buy de révolutionner le paysage britannique. Arrivée en fanfare en avril 2010, l'enseigne a annoncé, le 7 novembre, la fermeture de ses onze magasins d'ici à la fin de l'année et a abandonné son projet de lancement européen. En mai 2008, l'entreprise avait racheté 50% des activités de distribution de Carphone Warehouse pour environ 2,1 Mrds $. Elle comptait bénéficier de son expérience du Vieux Continent et de la téléphonie mobile. À l'époque, la coentreprise Best Buy Europe prévoyait quelque 100 points de vente en Europe d'ici à 2013 - dont 80 au Royaume-Uni. Mais la concurrence acharnée de Comet et de Dixons et la crise ont eu raison des ces projets. Best Buy Europe a échoué à attirer des clients au pouvoir d'achat diminué et a accusé des pertes de 70 M € en 2010. Désormais, le groupe se concentre, en Europe, sur Carphone Warehouse et Phone House, soit 2 500 magasins de taille modeste. Best Buy a aussi annoncé le rachat de la part de Carphone Warehouse dans leur coentreprise de téléphonie aux États-Unis et au Canada, pour un montant de 977 M €.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2204

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA