Recherche 100000 vendeurs d'ici à 2022

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ETUDE France Stratégie et la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) ont remis au ministère du travail une étude prospective sur les besoins en recrutement d’ici 2022. Une des conclusions  : les vendeurs arrivent dans le top 3 des professions où les volumes de postes à pourvoir seront les plus importants.

la profession de vendeur sera l'une des plus recherchées avec 100 000 postes à pourvoir entre 2012 et 2022!
la profession de vendeur sera l'une des plus recherchées avec 100 000 postes à pourvoir entre 2012 et 2022!© dmitrimaruta - Fotolia

Quels secteurs recruteront d’ici 2022 ? Une question cruciale à laquelle s’est attelée, pour la troisième année, France Stratégie et la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares). Ce rapport, remis au ministère du travail, décortique les besoins de recrutement dans le monde professionnel en s’appuyant sur trois scenarii différents en fonction de la conjoncture économique, plus ou moins bonne, et en tablant sur un taux de chômage d’environ 8 %. Soit bien moins que les 10 % annoncé hier pour le quatrième trimestre 2014...

Recherche 100 000 vendeurs d’ici 2022

Dans le détail, voici la liste des métiers qui bénéficieront des plus importants volumes de créations d’emplois entre 2012 et 2022 dans le scénario médian pour lequel ont opté des cabinets d’étude.

Les métiers aux plus forts besoins de recrutement :

 Retraites et créations de poste

« Globalement, les métiers de demain sont ceux d’aujourd’hui avec des évolutions de compétences. Car, il faudra maitriser les tablettes et savoir s’adapter aux mutations techonologqiues », indique Jean Pisani-Ferry, économiste de formation et commissaire général de France Stratégie depuis 2013. Deux facteurs vont permettre la création d’emplois : les départs à la retraite dans 80 % des cas et la création de poste pour les 20 % restants.

Top 20 des professions les plus pourvoyeuses d’emplois d’ici 2022 :

 

Femmes, seniors et jeunes diplômés

L’étude rapporte que l’on devrait compter, sur la période 2012-2022, 620 000 départs en fin de carrière par an, soit une création nette d’emplois comprise entre 115 000 et 210 000 selon les scénarios économiques plus ou moins optimistes. A noter dans les grandes tendances la féminisation des salariés (le taux de devrait atteindre 49 % en 2022), le nombre de salariés seniors et de jeunes diplômés qui devraient progresser. Sans surprise, les secteurs du numérique et de l’informatique connaitront aussi un boum conséquent selon les conclusions de l’étude. « La lecture du rapport donnent les informations nécessaires pour que les branches profesionnelles discutent et ajustent les démarches de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences » note François Rebsamen, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Un appel du pied pour mettre en place des formations adéquates en vue de l'évolution du profil des postes à pourvoir. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA