Reckitt Benckiser condamné pour entente sur les produits vaisselle

|

L'Office allemand anti-cartel a condamné le fabricant de produits d'entretien Reckitt Benckiser à une amende de 24 millions d'euros pour entente sur les prix en Allemagne avec son concurrent Henkel sur les produits vaisselle.

Reckitt Benckiser et Henkel ont convenu ensemble à quatre reprises, entre 2005 et 2007, des hausses de prix sur leurs produits vaisselle en Allemagne, notamment sur les marques Calgonit (Reckitt Benckiser) et Somat (Henkel). Henkel a été cependant épargné par les foudres de l'Office, car c'est le groupe allemand qui avait révélé ces pratiques illégales. Reckitt Benckiser a été aussi condamné pour avoir échangé des informations illégales avec des concurrents sur le marché des produits d'hygiène. Plusieurs groupes, dont Henkel et l'anglo-néerlandais Unilever, avaient déjà été condamnés à des amendes en 2008-2009 dans le cadre de cette affaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message