Marchés

Reckitt Benckiser lance Air Wick en licence

|

lancement - En collaboration avec Impex et l'agence d'extension de marques TLC, le numéro un des produits d'entretien sort une gamme de désodorisants pour voitures à sa marque Air Wick.

Moins glamour que Dior, moins athlétique que Spiderman... Mais plus efficace contre les mauvaises odeurs ! Reckitt Benckiser vient de lancer les premiers produits dérivés de sa marque Air Wick : une ligne de désodorisants pour automobiles, fabriquée par Impex. Au-delà de cette nouveauté, le groupe anglo-saxon vise à développer ses marques fortes, comme Woolite ou Vanish, en licences.

Ce programme de licensing a démarré au siège londonien fin 2004. « Nous avons noté qu'en plus des licences du luxe, du sport ou du divertissement, des groupes comme Coca-Cola ou Procter commençaient à lancer certaines de leurs " mégamarques " sous licence. Nos marques étaient assez puissantes pour développer aussi cette stratégie », explique Diane McGrath, responsable du licensing. Épaulé par l'agence The Licensing Company (TLC), le groupe s'est approché du fabricant Impex, spécialiste des accessoires auto.

D'autres projets bientôt

Mais pas question de se contenter d'apposer sa marque : Reckitt Benckiser a créé des parfums capables de résister à des températures extrêmes. Impex s'est chargé de la fabrication et de la commercialisation.Déjà présent sur ce marché avec sa marque Ovalys, il espère développer ses ventes à l'aide d'un nom célèbre. Quant à Reckitt Benckiser, le groupe investit à moindres frais un nouveau rayon tout en empochant des royalties (8 à 12 % du chiffre d'affaires). D'autres développements sont en cours, dont le lancement d'un balai Air Wick à l'automne, et des produits dérivés de Veet début 2008.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter