Marchés

Reckitt Benckiser lance une contre-offre à 1,4 milliard de dollars sur Schiff

|

Reckitt Benckiser lance une contre-offre à 1,4 milliard de dollars sur le fabricant américain de vitamines et de compléments alimentaires Schiff Nutrition International, convoité par l'allemand Bayer.

Reckitt Benckiser

Cela représente une prime de 23,5% par rapport à ce que propose Bayer.

Reckitt Benckiser « ne voit aucune raison pour que cette transaction ne puisse être conclue avant la fin de l'année (...), et a hâte d'engager des discussions avec la direction de Schiff », souligne le groupe britannique dans un communiqué.

Mais qu’est-ce donc que Schiff, qui attise tant les convoitises ?

C’est une entreprise américaine, dont le siège est situé à Salt Lake City, dans l'Utah, et qui distribue notamment des compléments alimentaires destinés à soulager les articulations (Move Free), à améliorer le système cardio-vasculaire (MegaRed) ou encore à renforcer le système immunitaire (Airborne). Au cours de son exercice fiscal 2012 décalé, achevé fin mai, Schiff Nutrition International, qui emploie quelque 400 personnes, a dégagé un chiffre d'affaires de 259 millions de dollars.

L’intérêt, pour Reckitt ? Une telle acquisition lui permettrait de faire une entrée en force sur le marché important et en croissance rapide des vitamines et compléments alimentaires, lequel s’élève à 30 milliards de dollars dans le monde.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message