Recommandation de chaussures : SafeSize lève 10 millions d’euros

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La start-up néerlandaise a scanné à date les pieds de plus de 12,5 millions de consommateurs pour leur permettre d’acheter des chaussures à leur taille, en magasin mais surtout en ligne.

Recommandation de chaussures : SafeSize lève 10 millions d’euros.
Recommandation de chaussures : SafeSize lève 10 millions d’euros.© SafeSize

Le jeune pousse néerlandaise SafeSize vient de boucler une levée de fonds de 10 millions d’euros pour booster le développement de sa solution de recommandation de chaussures, basée sur des images 3D des pieds des clients par un scanner installé directement en magasin par les distributeurs et les marques. Cela porte à 13 millions d’euros le total des fonds collectés par la start-up depuis sa création en 2012. Les fonds d’investissement 3TS Capital Partners et Convent Capital ont, entre autre, participé à ce tour de table “qui devrait notamment donner à SafeSize les moyens de se développer à l’international”, indique Elbruz Yilmaz, directeur des investissements de 3TS Capital Partners. 

L’entreprise, qui compte à date plus de 2000 clients, travaille notamment avec Intersport, Nike, Rossignol ou encore New Balance. Pour utiliser SafeSize, le client d’une marque de chaussures doit se rendre en magasin et grimper pieds nus sur le scanner. En 6 secondes, la machine a enregistré les photos dont elle a besoin pour fournir au consommateur, via l’application mobile du distributeur ou de la marque, un profil détaillé de son pied. Grâce à une série d'algorithmes et à un traitement des clichés grâce à une solution de reconnaissance d’images basée notamment sur le machine learning, SafeSize analyse non seulement la forme et l’épaisseur du pied, mais aussi les principaux points de pression, à l’arrêt et en mouvement. Plus de 12,5 millions de personnes ont aujourd’hui fait analyser leurs petons dans le monde. 

Un panier moyen 31% plus élevé 

En parallèle, SafeSize réalise également une analyse de la forme de tous les modèles de chaussures de ses clients professionnels, là aussi grâce à des images 3D prises par un scanner. L’entreprise dispose à date des clichés et des données analysées de plus de 1,5 million de paires différentes. 

En croisant ces données avec celles du pied des clients, SafeSize peut ainsi leur proposer via l’application mobile de la marque ou du distributeur les chaussures qui sont les plus adaptées à leur pied lors de leurs visites en magasin mais surtout en ligne. Le panier moyen des consommateurs qui utilisent cette solution serait en moyenne 31% plus élevé que celui du client lambda, affirme l’entreprise. Ils retourneraient par ailleurs moins leurs produits (- 21% en moyenne). 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA